Les Français à la découverte du patrimoine morave

La ville de Kroměříž, photo: Archives de Radio Prague

M. Eric Baude, directeur du Centre de la musique tchèque à Paris, est non seulement connaisseur intime de la musique tchèque ancienne qui est au centre de ses préoccupations mais, pour avoir séjourné souvent en Moravie, il est aussi grand amateur de son patrimoine historique et culturel. La ville de Kroměříž, en Moravie du sud, est son lieu privilégié.

La ville de Kroměříž, photo: Archives de Radio Prague
« Kroměříž me plaît beaucoup. Il y a une harmonie entre l'architecture, la musique et l'environnement. L'architecture y est extraordinaire. L'accueil des gens est à la hauteur de cet environnement. J'apprécie beaucoup sa bibliothèque riche. Je suis content que le château de Kromeriz ait été classé sur la Liste du patrimoine de l'UNESCO. J'aime particulièrement la Moravie. J'aime la mentalité morave. J'aime le calme des Moraves, car ils se donnent du temps de parler, d'échanger. On est en ami ici. Je reviens avec plaisir non seulement à Kroměříž, mais aussi à Brno, à Cesky Krumlov. En fait, il y a beaucoup de lieux que j'aime... Les Français n'ont pas encore vraiment découvert la Tchéquie. Ce n'est pas dans leurs habitudes d'aller dans les pays de l'Est. Le Centre tchèque de Paris fait dans ce sens beaucoup, en propageant la culture et le tourisme tchèque. Le pari n'est pas encore gagné, mais je pense que de plus en plus de Français iront voir la Bohême et la Moravie, comme ils vont maintenant par exemple en Italie ».