Les fumeurs tchèques auront la vie plus difficile

r_2100x1400_radio_praha.png

Le ministre tchèque de la Santé, Bohumil Fiser, déclare la guerre aux fumeurs. Un projet de loi élaboré par son ministère se montre plus sévère vis-à-vis du tabagisme que les normes en vigueur jusqu'à présent et met l'accent surtout sur la protection des enfants et des jeunes. Ainsi les jeunes de moins de 18 ans ne devraient pas entrer en contact avec la cigarette, les vendeurs qui ne respecteront pas la loi seront punis plus sévèrement et les personnes qui ne feront qu'offrir une cigarette à un jeune seront passibles d'une amande allant jusqu'à 5000 couronnes. Les parents seront désormais obligés par la loi de protéger leurs enfants contre le tabac. La loi interdit également la vente des jouets et des chewing-gum qui ont la forme d'une cigarette. Il sera interdit de fumer aux arrêts des transports urbains et aux restaurants entre 12 et 14 et entre 18 et 20 heures. Les produits de tabac seront bannis des marchés dans les rues et ne pourront être vendus que par les bureaux de tabac et les magasins titulaires d'une licence. Il est évident que les auteurs de la loi désirent protéger surtout les jeunes car la catégorie d'âge de moins de 18 ans est la plus vulnérable. La majorité des fumeurs qui ne peuvent plus se débarrasser de leur vice ont commencé à fumer dans leur jeunesse. Le ministre Fiser, qui lance la nouvelle loi, est d'un optimisme prudent. Il ne croit pas que le tabagisme soit un phénomène qu'on pourrait éliminer complètement, mais il estime que la nouvelle loi est une mesure nécessaire à la société pour préparer son avenir.