Les hommes politiques tchèques, ont-ils à craindre les chantages et les enlèvements?

r_2100x1400_radio_praha.png

Comme nous l'avons déjà signalé, la fille et l'épouse du Premier ministre, Milos Zeman, sont sous contrôle permanent des gardes de corps, puisque la famille fait face, depuis l'été dernier, aux menaces anonymes d'enlèvement de la fille. Le chef du cabinet n'est pas le premier homme politique qu'un anonyme fait chanter. Jaroslava Gissubelova.

Selon le directeur du service criminel de la présidence de la police, des cas classiques de kidnapping motivés par l'intérêt d'en tirer une rançon sont rares dans notre pays et n'accusent pas une tendance croissante. L'affaire est vue sous un autre angle par ceux qui ont déjà eu à faire face à des pratiques de mafia. La chanteuse Lucie Bila a vécu une angoisse terrible pour son fils lorsqu'elle soutenait publiquement le chef de l'ODS, Vaclav Klaus. Le vice-président du Sénat, Jan Ruml, n'aime pas se souvenir des 15 jours les plus dramatiques de sa vie, lorsqu'il recevait des menaces d'assassinat de son épouse et de ses enfants, même si les racketteurs ont finalement été arrêtés. Ivan Pilip, député de l'Union de la liberté, a vécu dans sa propre chair le chantage, après qu'une bombe ait éclaté devant sa maison, en décembre 1997. Le député social-démocrate, Stanislav Gross, a été, au printemps 1999, exposé à une pratique mafieuse de règlement des comptes: il a reçu un paquet contenant un coq à la tête coupée...

Il découle d'une analyse de sécurité du ministère de l'Intérieur que plusieurs groupes criminels étrangers s'occupant du trafic des humains opèrent sur notre territoire, mais les enlèvements d'enfants restent, heureusement, en marge de leur intérêt. A part les menaces d'enlèvement dans des familles de personnalités connues, la police note, entre 1993 et 2000, huit cas d'enlèvements d'enfants, jusqu'ici sans fin tragique... Et les peines pour le kidnapping ? Les mêmes que pour la menace d'enlèvement - 3 ans, au maximum.