Les jeunes et l'Union européenne

r_2100x1400_radio_praha.png

L'entrée dans l'Union européenne est une priorité pour les jeunes Tchèques... Le sénateur français, M Hubert Haenel, président de la Commission pour l'Union européenne, l'a déclaré, cette semaine, au cours de sa visite à Prague.

« Une quarantaine de lycéens tchèques en provenance de toutes les régions de la République tchèque, viendront à Strasbourg avant la fin de l'année, ils auront l'occasion de voir comment on envisage la construction européenne, l'avenir de l'EU, je vais tout mettre en oeuvre pour les recevoir dans les meilleures conditions possibles, et surtout leur faire participer au grand débat que nous avons actuellement en France dans chaque région française sur l'Union européenne. Il faut entendre l'opinion des jeunes Tchèques, comme ici, à Prague, entendre l'opinion des jeunes Français. »

Et comment l'idée européenne est-elle perçue par les jeunes Français ? ...

"Les jeunes Français sont à l'image de ce que l'on a dit à propos des jeunes Tchèques. C'est à dire que, par rapport aux générations précédentes, ils ne se posent pas du tout les mêmes questions que nous, souvent. Ils sont plus simples, plus naturels, concernant l'Union européenne. L'Europe leur paraît naturelle… Aujourd'hui, il faut penser justement à ces jeunes qui sont dans les écoles, dans les lycées, en apprentissage. L'Europe que nous faisons, c'est pour eux. Nous sommes très heureux de constater qu'ils sont très positifs à l'égard de l'Union européenne, dans notre pays tout comme dans le vôtre. Donc, c'est les mêmes jeunes".