Les salaires vont augmenter... mais de combien ?

r_2100x1400_radio_praha.png

Le nouveau gouverneur de la CNB (Banque nationale tchèque), Zdenek Tuma, et le chef des syndicats, Richard Falbr, se sont rencontrés. Thème de leur débat? La croissance, l'année prochaine, des salaires en République tchèque. Le financier Zdenek Tuma est, apparemment, moins généreux que le syndicaliste Richard Falbr. Ce dernier a fait, récemment, un grand plaisir aux Tchèques en annonçant que le salaire nominal pourrait augmenter de 10% en 2001. Or, le gouverneur de la Banque nationale se contenterait d'une croissance de 7 à 8% seulement. Selon les syndicats, qui insistent sur leur 10% prometteurs, la productivité du travail augmente rapidement et les salaires doivent le refléter. Le gouverneur craigne que, par conséquent, les gens gagnent plus même dans les secteurs à une productivité plus "faible". Une chose est certaine, désormais, le niveau de vie de la plupart des Tchèques devrait s'améliorer. Perspective optimiste pour l'année prochaine, bonne nouvelle pour nos porte-monnaie, en état déplorable après les achats de Noël...

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture