Les services seront plus cher en 2001

r_2100x1400_radio_praha.png

Bien que nous en ayons parlé déjà hier, la hausse des prix en République tchèque, prévue par le ministère des Finances pour l'année prochaine, est, aujourd'hui, un sujet analysé largement par les médias nationaux.

Bien que nous en ayons parlé déjà hier, la hausse des prix en République tchèque, prévue par le ministère des Finances pour l'année prochaine, est, aujourd'hui, un sujet analysé largement par les médias nationaux. Force est de préciser qu'il s'agit en réalité des prix qui sont toujours contrôlés par l'Etat. Il découle de ces analyses que rien que les prix des services concernés, tels que les télécommunications, les transports, le loyer, l'électricité, le gaz etc., devraient augmenter mensuellement de plus de 300 couronnes par famille. Réalité, bien entendu, qui n'est pas susceptible d'être applaudie par la population, en particulier par les gens qui se recrutent parmi les plus démunis. Pavel Mastalka du ministère des Finances y trouve pourtant aussi quelque chose de positif. « Les dépenses pour l'habitation - dit-il dans la presse de jeudi - arrivent doucement à atteindre le niveau européen où la moyenne est de 15-30% des revenus ». Argument que certains ne vont pas accepter. Surtout ceux qui aimeraient bien voir approcher du niveau européen aussi les relations salariales...

Auteur: Jan Uhlir
lancer la lecture