Lettres en été

lustr.jpg

Nous nous retrouvons donc avec vos lettres, rapports d'écoute, messages divers et cartes postales de vacances. Tout à fait normal, puisque nous sommes au mois de juillet, pendant ce que nous appellions avec délice, au temps de l'école, les « Grandes vacances ». Nous allons donc voir ce que nous ont écrit nos auditeurs, ces derniers temps.

Il est toujours intéressant de lire de courts messages comme celui de Michel Savoir, d'Etrechy, en France qui a aussi envoyé un rapport d'écoute nous signalant une bonne réception dans sa région. Il pense qu'il est intéressant d'avoir un point de vue sur les pays qui passent de l'Europe à l'Union européenne. Rien de spécial, sinon que notre auditeur ajoute qu'il nous écoutait bien avant ces évolutions politiques... Comme tant d'autres, ce qui l'intéresse est surtout ce qui se passe dans ce pays au coeur de l'Europe, la Tchéquie.

D'autres auditeurs, comme Jean Valot, de Perpignan, sont plus concrets. Notre auditeur est commerçant en antiquités, et il nous écrit qu'il souhaiterait se rendre dans notre beau pays pour y acheter des objets anciens en cristal de Bohême, principalement des lustres. Il nous demande ce que nous en pensons, et si nous pouvions lui donner quelques renseignements à ce sujet, budjet et endroits où l'on peut trouver cette marchandise. Je dois dire que notre auditeur a un peu de chance du fait que c'est moi qui réalise le courrier des auditeurs de cette semaine. En effet, je m'occupe d'une succession de ma tante, et je fréquente donc les antiquaires. A Prague, les antiquaires, les boutiques d'antiquités de divers niveaux foisonnent. Pourtant, j'ai découvert que le meilleur moyen et l'internet ! Notre service technique du courrier vous fera donc parvenir les adresses des sites internet des antiquaires. Je peux vous donner quelques informations personnelles. Si vous venez à Prague, vous trouverez du vieux cristal un peu partout, dans les boutiques. Ne vous en remettez pas seulement au centre historique, car en général, les prix y sont plus élevés. Tentez votre chance aussi dans les villes régionales, bien que le principal de l'antiquité se trouve dans la capitale, Prague. Vous pourrez trouver de beaux lustres dans d'autres magasins que ceux des antiquaires classiques. Par exemple dans le quartier de Zizkov, où j'habite, donc dans le troisième arrondissement, il y a un magasin de vieux lustres et luminaires, dans la rue Husitska. Je vous le recommande ! De toute manière, le mieux est de consulter l'internet tout d'abord et ensuite de venir à Prague et en Tchéquie !

Remercions, comme un peu toujours, nos amis René et Louisette Pigeard pour les rapports d'écoute et les comentaires. Ils nous écrivent que le site internet de radio Prague est très bien, mais qu'ils continuent, plutôt, à écouter nos émissions en ondes courtes. Comme ils le disent « La magie de ce média est irremplaçable ». Ils nous demandent aussi des nouvelles de nos anciens collègues, Astrid et Omar. Je dois dire que nous n'avons pas de nouvelles d'Omar qui a pris sa retraite anticipée. Pour Astrid, elle a changé d'emploi surtout pour des raisons financières et travaille dans une maison d'édition de magasines. Un auditeur que nous citons régulièrement, Jacques Augustin, qui nous a envoyé de nombreux rapports d'écoute. Comme bien d'autres, il nous indique qu'il a suivi avec un grand intérêt l'excellente performance de l'équipe de football tchèque à l'Euro 2004. A la question que nous pose Jacques Augustin sur le festival international de la musique, Le Printemps de Prague, nous répondrons qu'il existe divers festivals de musique en été, aussi, mais ils n'ont pas l'ampleur et la renommée du Printemps de Prague. Un grand festival se déroule en automne, sous le nom de l'Automne pragois, mais il n'est pas, non plus, aussi important. Nous avons reçu plusieurs messages et seulement quelques rapports d'écoute de Michel Beine. Il s'excuse de ne pas en envoyer plus, en raison des soins à sa maman handicapée dont il doit beaucoup s'occuper. Nous espérons quand même que cette situation s'améliorera et pour vous donner un peu de gaîtée au coeur, comme on dit, nous répondons à votre demande de musique folklorique pour tous les auditeurs.

Merci à Jean Pierron, du DX club d'Auvergne, pour les commentaires sur nos émissions et pour l'envoi du matériel d'informations sur les activités du club. Notre service technique vous enverra, sous peu, la documentation demandée. Pour ce qui est de l'histoire de Radio Prague et l'histoire de la Radio tchèque en français, nous vous recommandons notre site internet où vous trouverez ces deux sujets. Un auditeur d'Afrique, Monsieur Charles Carlos de la République démocratique du Congo. Merci pour le court message et nous vous enverrons la documentation demandée. Philippe Marsan est toujours au rendez-vous par la voie du courriel, pour employé ce terme d'origine canadienne. Comme vous l'avez remarqué, nous n'avons pas diffusé de 73 de Radio Prague, le 6 juillet. En effet, c'est le jour d'une fête nationale et donc les émissions étaient changées, avec un contenu spécial concernant cette fête. Nous avons bien noté votre nouvelle adresse. Pascal Koza nous a, aussi, envoyé plusieurs rapports d'écoute par courriel. Nous sommes heureux qu'il ait découvert, de nouveau, comme il nous l'écrit, la rubrique Le tchèque du bout de la langue et, surtout, qu'elle lui plaise. Je puis vous assurer que la réalisation n'est pas toujours facile. En effet, trouver quelque chose, toutes les semaines, qui puisse intéresser l'auditeur relève, assez souvent, du miracle. Merci à Jean-Marc Beluze pour les rapports d'écoute et la belle carte QSL de son club de cibistes. Merci du rapport d'écoute à notre auditeur Monsieur Delescaut de Nïmes, en France. Il recevra un petit cadeau, dans quelque temps. Pour terminer un grand merci à notre auditeur du Rwanda. Nous ne recevons pas souvent, en effet, de rapport d'écoute de ce lointain pays d'Afrique. Nous vous enverrons la grille et la documentation demandée. Pour le calendrier 2005, il faudrait encore attendre, car nous avons encore une bonne partie de l'année 2004 devant nous.

En réponse, encore, à plusieurs auditeurs qui nous demandent si nous ne pourrions pas prolonger les émissions de Radio Prague, il nous faut dire que cela n'est pas possible. Tout d'abord, il y a le plan de diffusion adopté, la répartition internationale des fréquences et, aussi, les moyens financiers dont nous disposons. Nous continuerons donc à émettre des émissions de 30 minutes.