Levée du blocus de la frontière tchéco-autrichienne

r_2100x1400_radio_praha.png

Les militants autrichiens contre la centrale nucléaire de Temelin ont suspendu pour une semaine le blocage de la frontière entre l'Autriche et la Tchéquie et la vie revient dans cette région frontalière. Le cauchemar des routiers tchèques n'est pas cependant conjuré car les militants considèrent cette décision comme un sursis. "Nous avons donné à nos hommes politiques la possibilité de négocier, dit un des militants, Josef Neumüller. Si les négociations échouent, ils sont prêts à poursuivre le blocage. Le différend tchéco-autrichien commence à se répercuter aussi dans les échanges commerciaux entre les deux pays. Certains Autrichiens de la région frontalière déplorent de ne pas pouvoir faire leurs achats en Tchéquie, tandis que certains Tchèques préparent un boycottage des marchandises et des magasins des firmes autrichiennes. La suspension du blocus permettra maintenant au Premier ministre tchèque Milos Zeman de rencontrer le Chancelier autrichien Wolfgang Schüssel mais il faut être très optimiste pour croire que les deux hommes d'Etat trouveront un langage commun.