Mai 2006 : Prague et Pribor mettent à l'honneur Sigmund Freud

Sigmund Freud, photo: CTK

Le 6 mai 1856 est né à Freiberg, aujourd'hui Pribor, dans l'est de la République tchèque, le fondateur de la psychanalyse, Sigmund Freud. Plusieurs institutions tchèques et autrichiennes se sont mobilisées pour fêter, en ce mois de mai, le 150e anniversaire de la naissance du célèbre neuropsychiatre.

Sigmund Freud, photo: CTK
La petite ville morave de Pribor, où Sigmund Freud n'a passé que les trois premières années de sa vie, prépare les principales célébrations de l'année freudienne pour la fin du mois. Le 26 mai, toute la ville se transformera en un lieu d'expositions, de spectacles et de débats. Toutes les générations y seront impliquées : les plus jeunes qui ont tenté de transposer leurs rêves sur papier exposeront leurs travaux au Lycée Masaryk de Pribor. Les vainqueurs de ce concours international d'arts plastiques seront proclamés le 27 mai. Ce même jour, sera ouvert le tout nouveau Musée Freud de Pribor, dans sa maison natale - événement qui est attendu avec beaucoup d'impatience. Ceux qui veulent en savoir plus sur la science de l'inconscient de Freud auront l'occasion d'entendre, le 26 mai à Pribor, l'explication du docteur Cyril Höschl, réputé comme un excellent vulgarisateur de la psychiatrie.

Déplaçons-nous à Prague, où se tiendra, du 4 au 6 mai, une conférence internationale convoquée par La Société tchèque de psychanalyse et consacrée à l'actualité du message freudien. Le Forum culturel autrichien de Prague a concocté, pour l'occasion, une série de manifestations : par exemple une exposition de design, conjuguée autour du « divan des psychanalystes » : elle sera ouverte le 11 mai au Design Centre tchèque, rue Jungmannova. Une autre exposition, intitulée « Hommage à Freud », réunira du 11 mai au 6 juin, à la galerie du Forum autrichien, place Jungmannovo, les travaux de plasticiens tchèques et étrangers.

Photo: CTK
L'anniversaire de Sigmund Freud fait, dès ce mardi, les gros titres de la presse nationale. Viktor Slajchrt constate, dans l'hebdomadaire Respekt, que « ... de nouveaux tabous, totems et masques hypocrites attendent, aujourd'hui, les nouveaux Freud ». Les médias rappellent aussi les autres figures emblématiques du XXe siècle et originaires de Bohême et de Moravie : le fondateur de la phénoménologie Edmund Husserl, l'architecte Adolf Loos, le constructeur automobile Ferdinand Porsche, le pianiste Alfred Brendel, ainsi qu'une pléiade d'écrivains et poètes, parmi lesquels Tom Stoppard ou Joy Adamson.