Le projet de monument Sigmund Freud suscite une polémique à Prague

Sigmund Freud

Après le chercheur Otto Wichterle, les écrivains Franz Kafka et Jaroslav Hasek, le compositeur Antonin Dvorak, les présidents Tomas Garrigue Masaryk, Edvard Benes et le Premier ministre Winston Churchill, c'est maintenant au tour du père de la psychanalyse Sigmund Freud. Lui aussi aura sa statue à Prague.

Stanislav Penc, photo: CTK
Le monument doit être érigé sur une petite place au coeur de la Vieille-Ville, dans un quartier où se trouvait jadis le ghetto juif. La petite place n'a pas de nom officiel mais elle est appelée communément Place aux chèvres. C'est le sculpteur Michal Gabriel qui est sorti vainqueur d'un concours auquel ont participé neuf artistes connus. Le projet choisi par le jury représente Sigmund Freud attablé. Le sculpteur a décidé de répéter trois fois le même motif. Sur la table du grand psychanalyste, on voit donc la même statue dans des dimensions réduites, qui, elle aussi, supporte un Sigmund Freud minuscule.

« Certains auteurs ont abordé le sujet de façon traditionnelle, d'autres avec un esprit de jeu et d'exagération. Le jury a apprécié l'idée originale basée sur la répétition du même motif qui est renversé comme s'il se reflétait dans un miroir, » dit le maire de Prague Pavel Bem, initiateur du projet. Le sculpteur Michal Gabriel s'est laissé inspirer par les photos de Freud assis à son bureau couvert de statuettes antiques. L'artiste a répété le motif principal pour créer un espace pour l'imagination et le rêve :

« Le rêve est un espace de travail pour le subconscient, je voulais lier le réel à l'irréel et en créer un ensemble qui donnerait une impression naturelle, »dit-il. Cependant, le projet ne fait pas l'unanimité chez les Pragois et suscite aussi des critiques. On lui reproche, par exemple, de ressembler de loin à un homme assis devant une machine à coudre. Il est contesté également par l'Association des amis des chèvres. Ils ont même organisé une manifestation contre le monument, ont amené à Prague deux chèvres et ont demandé que la Place aux chèvres soit réservée à ces animaux. Le fondateur de l'association, Stanislav Penc, est convaincu que c'est la statue d'une chèvre qui devrait être érigée à cet endroit :

Photo: CTK
« Nous avons appris qu'on envisageait de dresser une statue de Sigmund Freud sur la Place aux chèvres. Le projet de cette statue est réussi et Prague mérite d'avoir un tel monument, mais nous estimons qu'il y a de nombreux autres endroits à Prague pour une telle statue. Le monument de Sigmund Freud peut être n'importe où mais la statue d'une chèvre ne peut être située que sur la Place aux chèvres. »

Et Stanislav Penc de souligner que dans les périodes difficiles, dont la Première Guerre mondiale, les chèvres sauvaient la population de la famine. A son avis, on néglige actuellement l'élevage des chèvres en République tchèque. Tandis qu'au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale il y en avait un million et demi dans notre pays, aujourd'hui elles ne sont plus que 18 000.

Le maire de Prague a fait cependant la sourde oreille à cette initiative des amis des chèvres et les préparatifs pour la réalisation du monument de Sigmund Freud se poursuivent. Si tout va bien, il devrait être inauguré en mai 2007 à l'occasion du 151e anniversaire de la naissance du psychanalyste.