Meet Factory, bouillon de création alternative

r_2100x1400_radio_praha.png

Avec son passé de culture underground sous le communisme, il était presque étonnant que Prague n'ait pas encore son centre multi-culturel et multi-média à la manière d'autres capitales, comme Berlin par exemple. Mais c'est chose faite désormais avec l'ouverture, lundi soir, de Meet Factory, sorte d'« usine » de création artistique dont le sculpteur David Cerny, enfant terrible de la scène artistique tchèque et un des trois compères à l'origine du projet, a expliqué la naissance à Radio Prague.

David Cerny
« A l'origine de Meet Factory : une folie complète et totale ! Il en faut pour se lancer dans quelque chose de semblable. J'en ai parlé aussi à plusieurs de mes amis et au fil des années, je n'ai pas arrêté de les bassiner avec cette idée. »

David Cerny avait déjà tenté l'aventure il y a quelques années, dans une fabrique de Holesovice, le projet était littéralement tombé à l'eau suite aux inondations catastrophiques de 2002. Il nous parle du nouvel espace à Smichov :

« Le bâtiment appartient à la ville de Prague qui nous a beaucoup aidé. Bien sûr, il était abandonné et complètement en ruines. La reconstruction n'est clairement pas terminée, mais pour l'heure nous avons épuisé les moyens financiers à notre disposition. Nous sommes donc dans la phase où nous en cherchons. Nous louons le bâtiment depuis janvier 2005. On a attendu un an pour avoir toutes les autorisations, et l'année suivante a été consacrée à la reconstruction. »

Car des projets semblables, un peu mégalos - mais il faut bien un peu l'être pour y parvenir - peuvent s'avérer des gouffres financiers. David Cerny explique comment lui et ses deux autres acolytes, le musicien David Koller et la réalisatrice Alice Nellis, espèrent le financer :

« Nous espérons bien entendu obtenir des fonds grâce à des subventions, nous aimerions aussi pouvoir nous auto-financer un peu, grâce aux événements. Jusqu'à maintenant, nous n'avons été financés que grâce aux subventions de la mairie et grâce à des sponsors privés. »

Lors de cette première semaine d'inauguration, les différents événements au programme ne se dérouleront qu'au rez-de-chaussée. Pendant tout le reste du mois d'octobre, concerts et autres projections ne seront organisés que certains jours.

Le point d'orgue de cette semaine de lancement sur les rails, sera dimanche 7 octobre, qui coïncidera avec le début du festival de la culture alternative Next Wave. Au programme un opéra de l'orchestre Agon et de l'ancien groupe de l'underground Plastic People of the Universe donné dans un train qui finira son trajet à la Meet Factory.