Mondiaux de ski nordique : dernier tour de piste pour Neumannova

Sapporo, photo: CTK

Les Championnats du monde de ski nordique ont débuté, ce jeudi, à Sapporo, au Japon. Un an après les Jeux olympiques de Turin, les meilleurs spécialistes de ski de fond, de sauts à skis et de combiné nordique sont réunis jusqu'au 5 mars. Vingt-et-un Tchèques prendront part aux différentes épreuves avec des ambitions légitimes de médailles pour certains d'entre eux. Et notamment pour la fondeuse Katerina Neumannova, championne du monde et championne olympique en titre, pour qui ce sera le dernier grand rendez-vous international.

Sapporo, photo: CTK
Quels que soient les résultats obtenus, une page de l'histoire du sport tchèque se tournera à l'issue de ces Mondiaux japonais, puisque la désormais légendaire « Katka », comme la surnomment les Tchèques, a annoncé vouloir mettre un terme à sa carrière à la fin de cette saison. Mais plus que d'une tournée d'adieux à l'autre bout du monde, c'est d'une sortie de scène en apothéose, par la grande porte, dont rêve, à 34 ans, celle qui a été élue Sportive tchèque de l'année 2006. Plus adepte du pas de patineur que de l'alternatif (style classique), Neumannova cherchera donc avant tout à conserver son titre de championne du monde acquis il y a deux ans à Oberstdorf, en Allemagne, sur 10 kilomètres style libre. La distance et le style qui lui conviennent le mieux, comme l'a confirmé, vendredi dernier, en Chine, sa victoire en Coupe du monde, la dix-septième de sa carrière.

Toujours en ski de fond, mais chez les hommes cette fois, les deux chefs de file de l'équipe tchèque seront une nouvelle fois Lukas Bauer et Martin Koukal. Tous deux, pour peu qu'ils soient dans un bon jour, peuvent espérer décrocher un accessit. Bien que rarement vainqueur, le premier figure cependant souvent aux places d'honneur en Coupe du monde, tandis que le second, malgré des résultats plus irréguliers, peut se targuer d'un titre de champion du monde obtenu en 2003 dans l'épreuve reine du 50 kilomètres style classique et d'une médaille de bronze en sprint par équipes en 2005.

Sapporo, photo: CTK
Enfin, en saut à skis, reste le cas ou plutôt l'énigme Jakub Janda, autre candidat potentiel à une médaille. Vainqueur du classement général de la Coupe du monde et de la Tournée des Quatre tremplins la saison dernière, le fantasque sauteur Tchèque n'est encore monté sur aucun podium cette année et traverse une période difficile. En manque de confiance et fragile mentalement, Janda ne semble pas en mesure de faire au moins aussi bien qu'à Oberstdorf, où il avait décroché une médaille d'argent sur le petit tremplin et une autre de bronze sur le grand. Mais le Tchèque, toujours très imprévisible, ne peut pas non plus être rayé de la liste des prétendants au titre. Pour peu que le vent, capricieux dans cette région du Japon et sur le tremplin de Sapporo, vienne enfin à tourner en sa faveur, ses sauts pourraient bien s'allonger des quelques mètres qui lui ont manqué jusqu'à présent et l'ont tenu éloigné des ténors de la discipline.

Quant au dernier enjeu pour les Tchèques, il concernera la relève et les résultats de la jeune génération puisque les prochains Mondiaux de ski nordique, en 2009, seront organisés à Liberec, en Bohême du Nord.