Moto – Grand prix de République tchèque : un nouveau succès populaire et Valentino Rossi en superstar

Valentino Rossi, photo: CTK

239 000 spectateurs en l’espace de trois jours et un Valentino Rossi dominateur sur le circuit de Brno. Tel est le bilan positif du Grand Prix de République tchèque moto disputé le week-end dernier. Les pilotes tchèques ont quant à eux été à la peine.

Valentino Rossi, photo: CTK
Certes, l’événement est resté cette année quelque peu dans l’ombre des Jeux olympiques. Il n’empêche que, une fois encore, le Grand Prix de République tchèque comptant pour le Championnat du monde de vitesse moto a été un véritable succès populaire. Pas moins de 239 000 spectateurs et passionnés de sport automobile ont assisté en l’espace de trois jours sur le circuit de Brno, en Moravie, aux courses de dimanche et aux séances préalables de qualification, vendredi et samedi.

Valentino Rossi, photo: CTK
Le spectacle a, lui aussi, été une nouvelle fois au rendez-vous, assuré notamment par un Valentino Rossi impérial dans la catégorie reine des MotoGP. Au guidon de sa Yamaha, le fantasque Italien, septuple champion du monde toutes catégories confondues, a signé la 93e victoire de sa carrière. Pour parvenir à ses fins, « The doctor » a profité de la chute du champion du monde en titre, l’Australien Casey Stoner, sur Ducati, au huitième tour, alors que ce dernier faisait la course en tête. Grâce à ce nouveau succès, acquis avec quinze secondes d’avance sur son premier poursuivant, Valentino Rossi possède désormais 50 points d’avance sur Casey Stoner au classement général du Championnat du monde et semble bien parti à six courses de la fin pour décrocher un huitième titre mondial, le sixième dans la catégorie reine.

Lukáš Pešek, photo: CTK
Mais outre l’attraction Rossi, le public tchèque avait également répondu présent pour supporter ses deux pilotes dans la catégorie inférieure des 250 cm3. Il est toutefois reparti quelque peu déçu puisque Lukáš Pešek, sur sa moto Aprilia, a dû se contenter de la quatorzième place d’une course remportée par l’Espagnol Alex Debon, lui aussi au guidon d’une Aprilia. Quant à Karel Abrahám, il a été contraint à l’abandon dès le troisième tour victime d’une chute, la quinzième déjà depuis le début de saison. Toutes catégories confondues, le Tchèque figure donc en tête des statistiques, les chutes l’ayant déjà empêché de terminer pas moins de sept des douze Grand Prix disputés depuis le début de saison.