Moto - Grand Prix de République tchèque : Valentino Rossi s’est rapproché d’un nouveau sacre

Valentino Rossi, photo: CTK

Le Grand Prix moto de République tchèque a été disputé le week-end dernier devant le nombreux public de Brno. Un Grand Prix dont Valentino Rossi, vainqueur dans la catégorie reine des MotoGP, a une nouvelle fois été la grande attraction. Pour leur part, les pilotes tchèques n’ont pas spécialement brillé…

Valentino Rossi, photo: CTK
Avant le départ, Valentino Rossi avait affirmé que le circuit Masaryk était l’un de ses préférés et qu’il appréciait tout particulièrement le Grand Prix de République tchèque. Le pilote italien n’a certainement pas changé d’avis à l’issue de la course dimanche. A Brno, lieu de son premier succès en Championnat du monde de vitesse moto en 1996, « The Doctor » s’est imposé pour la cinquième fois et a signé la 102e victoire de sa carrière.

Valentino Rossi, photo: CTK
Surtout, en franchissant au guidon de sa Yamaha la ligne d’arrivée avec 11’’ d’avance sur l’Espagnol Daniel Pedrosa, l’octuple champion du monde a fait un grand pas vers l’obtention d’un neuvième titre, toutes catégories confondues. Profitant de l’abandon sur chute de son coéquipier espagnol Jorge Lorenzo et de l’absence de l’Australien Casey Stoner, ses deux premiers poursuivants, Valentino Rossi a porté à cinquante points son avance en tête du classement général du Championnat dans la catégorie des MotoGP. Une avance plus que confortable à six courses seulement de la fin de la saison qui semble lui garantir un septième titre de champion du monde dans la catégorie reine.

Dans la catégorie inférieure des 250 cm3, la course a également été une affaire italienne puisque c’est le champion du monde en titre Marco Simoncelli, sur Gilera, qui s’est imposé avec 0’’684 d’avance sur son compatriote Mattia Pasini à l’issue d’un chassé-croisé qui a fait rugir de plaisir les 140 000 spectateurs présents dans les tribunes. Au classement du Championnat, c’est toutefois le Japonais Hiroshi Aoyama, sur Honda, 4e à Brno, qui conserve la place de leader. Côté tchèque, la meilleure performance est à mettre au crédit de Lukáš Pešek, douzième sur sa moto Aprilia, à 30’’ du vainqueur du jour. Diminué par une angine, Lukáš Pešek était surtout satisfait d’être arrivé au bout des vingt tours de course :

Lukáš Pešek, photo: CTK
« C’est certain. C’est une douzième place qui a une valeur particulière du fait qu’elle a été obtenue dans des conditions tout à fait différentes que d’ordinaire. Compte tenu de mon état de santé, je suis même très satisfait de mon classement. A la mi-course, j’ai vu qu’il y avait un trou derrière moi, ce qui m’a permis de ne plus prendre trop de risques. J’en avais plein les bottes et j’ai alors préféré assurer pour ne pas chuter et terminer dans les points. »

Déception en revanche pour le deuxième pilote tchèque engagé dans la catégorie des 250 cm3 : victime d’une chute suite à un accrochage avec le Suisse Thomas Lüthi dans le premier virage après le départ, Karel Abraham a été contraint à l’abandon dès le premier tour.

Une contre-performance qui n’a toutefois pas gâché la bonne ambiance qui a régné dans les gradins de Brno. Avec 218 000 spectateurs en l’espace de trois jours, qualifications et courses comprises, soit la troisième plus grosse affluence de toute son histoire, le Grand Prix moto de République tchèque a une nouvelle fois démontré qu’il était le plus important événement sportif organisé chaque année dans le pays.