Nos auditeurs nous ont écrit

zavinac_obalka.jpg
0:00
/
0:00

Nous avons lu attentivement toutes vos lettres et tous vos rapports d’écoute que nous avons reçus ces derniers jours pour vous en présenter des extraits et pour y ajouter, comme d’habitude, quelques commentaires.

Photo: CTK
Aujourd’hui, notre rencontre autour de votre courrier se déroule à la mi-temps des fêtes du 1er et du 8 mai, les deux étant en République tchèque, tout comme en France, des jours fériés. Certains d’entre vous ont d’ailleurs évoqué ces dates dans vos lettres pour rappeler les événements qui y sont liés. Deux de nos auditeurs français ont voulu savoir si la Fête du travail était célébrée en Tchéquie encore aujourd’hui, après la chute du régime communiste. Oui, elle l’est, mais les festivités et les manifestations ont un caractère foncièrement différent de ce qu’étaient auparavant les manifestations en masse organisées par les autorités communistes. Convoquées à différents endroits par les partis politiques, surtout ceux de gauche mais pas seulement, elles sont nettement plus modestes et plus spontanées. Le 1er mai est aussi une occasion en Tchéquie d’organiser toute sorte de rencontres et de fêtes dont le seul but est de s’amuser.

Passons à la citation d’une première lettre qui nous est parvenue de la part de notre fidèle auditeur et correspondant Paul Jamet :

« Je vous signale la parution d'un petit livre ‘Histoire de la radio, ouvrez grand vos oreilles’ qui sert de catalogue à une exposition organisée à Paris au Musée des Arts et Techniques du 28 février 2012 au 02 septembre 2012. Je précise qu'il s'agit d'une histoire de la radio en France !

Les radios internationales en OC ne sont que peu évoquées en tant que telles, si ce n'est dans un chapitre ‘La radio, un instrument de guerre’. Radio France, co-organisateur de l'exposition, n'a pas accès aux ondes courtes qui sont réservées à RFI. Néanmoins, j'ai pensé que cette exposition et surtout ce petit livre de 144 pages richement illustré pouvait retenir l'attention de tous ceux qui sont passionnés de radio. Je prévois de visiter l'exposition à l'issue de la conférence du 14 juin 2012 sur la guerre des ondes ! Il est dit dans la présentation de cette conférence que le ‘Le XXIe siècle semble marquer la fin de la guerre par les ondes, au profit de celle des images et plus récemment d’Internet’. Mais est-ce si sûr ? Nous en reparlerons. »

Merci, cher ami, pour l’information concernant la parution du livre qui semble avoir tout pour attirer les amateurs d’émissions radiophoniques et pour leur faire plaisir. Inutile probablement d’ajouter que c’est avec beaucoup d’intérêt et de curiosité que nous attendrons votre rapport de la conférence que vous mentionnez qui aura lieu dans quelques semaines et qui portera, selon vos dires, sur la guerre des ondes.

Nous adressons un grand merci, aussi, à notre auditeur Roger R. Roussel du Canada qui nous a envoyé un rapport d’écoute détaillé et une série de brochures consacrées au 60e anniversaire de règne de la reine Elisabeth II. Le tout accompagné de quelques mots sympathiques :

« C’est toujours avec grand plaisir que j’écoute vos émissions. Continuez votre excellent travail ! »

Philippe Obre nous a également envoyé son rapport d’écoute régulier faisant preuve de sa fidélité, auquel il a ajouté un bref commentaire de ce qui faisait l’actualité dans un des récents Faits et événements :

« Les Vietnamiens à juste titre et raison revendiquent le statut de troisième minorité du pays. Je pense que, vu leur présence en République tchèque depuis des lustres et étant donné qu'une bonne frange de cette communauté est née sur votre sol, vous les reconnaissez comme un groupe integré. Il serait normal, voire impératif, qu'ils bénéficient de ce statut. Cette reconnaissance ne pourra être qu'un plus pour vous. Les mosaïques sont plus agréables que l'uniforme. Lorsque vous nous parliez dans un passé très recent de l'année du DRAGON chez vous, je me suis retrouvé à Beijing Taipe ou plus près à Fukushima. »

Hervé Brien, très fidèle lui aussi, a écouté l’émission que Radio Prague avait diffusée le 23 avril. Il nous a écrit :

« Beaucoup d’activités ces deux derniers mois ne m’ont pas permis d’être présent à votre écoute et de vous écrire... Peu de commentaires sur votre actualité qui est comme la nôtre essentiellement politique et marquée par une ‘certaine grogne’ de bon nombre de personnes ».

François Hollande et Nicolas Sarkozy,  photo: CTK
Notre auditeur français nous signale également avoir remarqué dans nos informations « la surprise des médias tchèques suite aux résultats du 1er tour de l’élection présidentielle en France et surtout suite à la montée des partis extrémistes », soulignant que la situation se retrouve pratiquement dans beaucoup de pays à chaque crise économique... Nous n’avons pas, hélas, de réponse à sa question de savoir comment ont voté les ressortissants français vivant en République tchèque. Mais comme d’ici peu nous allons connaître le nom du nouveau président de la République française, je voudrais inviter nos auditeurs à nous communiquer leurs réactions aux résultats de cette élection présidentielle qui est suivie avec grand intérêt, nous vous l’avons déjà dit, aussi en République tchèque. Maurice Mercier nous fait d’ailleurs savoir qu’il a apprécié notre commentaire sur cette élection.

Il ne nous reste plus qu’à adresser des salutations très cordiales de l’équipe de Radio Prague à Abdelhamid Znaidi du Maroc, tout comme à Motofumi Kai du Japon et à vous tous qui nous écoutez ou qui nous lisez sur Internet.


Et voici encore la question du mois de mai à notre traditionnel concours qui est la suivante :

Il y a 400 ans est mort un célèbre empereur sous le règne duquel Prague est devenue un centre d'art, de science et d'alchimie. Quel était son nom ?

Je rappelle que parmi les bonnes réponses, six vainqueurs seront tirés au sort et recevront un prix. Envoyez vos réponses avant le 30 mai à l’adresse suivante :cr@radio.cz. Vous trouverez les noms des vainqueurs au précédent concours sur notre site.