Nouveau code de la route

r_2100x1400_radio_praha.png

Les jeux sont faits... pourrait-on dire. En effet, à partir du 1er janvier 2001, le nouveau code de la route entre en vigueur en République tchèque. Informations par Alain Slivinsky.

A compter du 1er janvier 2001 donc, les piétons auront la priorité absolue sur les passages cloutés, les enfants devront être assis dans des sièges pour enfants, les automobilistes seront tenus d'allumer leurs feux en hiver, téléphoner d'un portable ne sera possible qu'avec un kits mains libres. Ce sont les principales nouveautés dans le code de la route tchèque. Vous diriez, rien de spécial, ce sont des choses qui existent depuis longtemps chez nous. Mais ce que nous venons de citer ne concerne que les automobilistes. Pourquoi donc le gouvernement voulait-il retarder d'un an l'entrée en vigueur du code de la route ? Un projet qui vient d'être rejeté par la Chambre des députés grâce au vote des partis de droite. Le nouveau code de la route stipule, en effet, que toutes les prérogatives qui étaient du ressort de la police et du ministère de l'Intérieur, passent aux organes départementaux et au ministère des Transports et des Communications. Cela veut dire que les amendes, l'immatriculation des véhicules, le permis de conduire, les tests pour l'obtenir, les commissaires pour les examens du permis de conduire, le fonctionnement des auto-écoles ne seront plus du ressort de la police, mais des offices départementaux. Et c'est la raison pour laquelle le gouvernement demandait un report de l'entrée en vigueur du code de la route. En effet, les offices concernés ne sont pas prêts à assumer ces tâches. Ils affirment qu'ils pourront le faire seulement au mois de février, voire mars prochain. En plus de cela, la loi concernant les conditions techniques de la mise en circulation d'un véhicule n'a pas encore été adoptée par la Chambre des députés. Cette loi est étroitement liée au code de la route et à la loi sur le fonctionnement des auto-écoles. Le porte-parole du ministère des Transports et des Communications affirme que tout sera fait pour qu'il n'y ait pas de problème. Le ministre lui-même, Jaromir Schling, admet, pourtant, que les automobilistes seront confrontés à un certain désordre, au début de l'entrée en vigueur du nouveau code de la route.