Nucléaire - Dukovany : un groupe de parlementaires réclame un appel d’offres sans participation russe et chinoise

La centrale nucléaire de Dukovany, photo: Jiří Sedláček, CC BY-SA 4.0

Un groupe composé de trente-et-un parlementaires membres de partis de l’opposition a adressé une lettre ouverte au gouvernement dans laquelle il appelle celui-ci à empêcher les sociétés russes et chinoises de participer à l’appel d’offres pour l’extension de la centrale nucléaire de Dukovany (Moravie).

« La Russie et la Chine sont connues pour l’exploitation de leurs relations commerciales pour exercer des pressions sur les autres Etats. En leur permettant de participer à l’appel d’offres, notre gouvernement offrirait de facto à ces pays une excellente opportunité de renforcer leurs activités d’influence dans notre pays », a expliqué le sénateur Marek Hilšer, membre du parti des Maires et des indépendants.

Selon les vingt-deux sénateurs et neuf députés signataires, la participation de sociétés russes et chinoises constituerait « une grave menace pour la sécurité et la souveraineté de la République tchèque ».

Le groupe énergétique ČEZ prévoit de lancer en décembre prochain un appel d’offres pour la réalisation d’un nouveau réacteur à Dukovany. Le montant du projet est évalué à 160 milliards de couronnes (près de 6 milliards d’euros). Selon les informations disponibles, six sociétés seraient intéressées, parmi lesquelles les Français d’EDF, mais aussi les Russes de Rosatom et China General Nucelar Power.

Au printemps dernier, le gouvernement tchèque a adopté un ensemble de règles de sécurité relatives au choix du fournisseur de ce nouveau réacteur. Le document en question doit permettre de garantir que la commande ne puisse pas être attribuée à un candidat représentant un risque stratégique pour le pays, et ce alors que la République tchèque entend renforcer la part du nucléaire dans son mix énergétique, malgré l’opposition notamment de l’Autriche voisine.

En 2019, un peu plus de 30 térawattheures (TWh) d’électricité ont été produits à Temelín (Bohême du Sud) et à Dukovany (Moravie), les deux centrales composant le parc nucléaire en République tchèque avec six réacteurs (4 à Temelín et 2 à Dukovany). Cette production couvre environ 35% de l’approvisionnement en électricité du pays.