Pas de combustible australien pour Temelin

Ed Fagan, photo: CTK

Ed Fagan, photo: CTK
L'avocat américain, Ed Fagan, a encore voulu faire parler de lui. Il vient de déclarer que le combustible utilisé par la centrale nucléaire de Temelin, en Bohême du sud, provenait d'Australie et que le propriétaire des mines, aux antipodes, serait la secte japonaise responsable des attentats dans le métro de Tokyo... Réponse ferme et univoque de la société CEZ, propriétaire de la centrale si controversée : le combustible utilisé est d'origine exclusivement tchèque ! Le porte-parole de la société, Ladislav Kriz : « Nous n'avons rien acheté en Australie. Nous achetons notre combustible, en exclusivité, à la société tchèque Diamo ». Le transport se fait sous la haute surveillance de l'Agence internationale pour l'énergie atomique. Il est vrai que la transformation de l'uranium tchèque ne se fait pas sur place. Elle a lieu à l'étranger, et CEZ achète le combustible à la société américaine Westinghouse. N'est-il pas possible que celui-ci provienne d'Australie ? Vaclav Vyskocil, directeur de la succursale tchèque de Westinghouse, est catégorique : « Impossible ! L'uranium tchèque revient en Tchéquie sous la forme de barres de combustible ». Selon la presse, il semble bien qu'il s'agisse d'un canard de plus de l'avocat américain.