Pas de harcèlement sexuel en Tchéquie ?

r_2100x1400_radio_praha.png

Cela fait un an et demi que la loi sur le harcèlement sexuel est entrée en vigueur, en République tchèque. Il semble que ce phénomène n'existe pas, puisque au cours de cette période, aucune plainte n'a fait son apparition devant les tribunaux. Au temps de la discussion sur cette loi, au Parlement, beaucoup de voix laissaient entendre qu'on assisterait à une véritable marée de plaintes, après son entrée en vigueur, comme aux Etats-Unis, par exemple. Il n'en fut rien. Pourtant les sondages spécialisés en la matière révèlent que les deux cinquièmes des femmes tchèques ont vécu, d'une manière ou d'une autre, un harcèlement sexuel, sur leurs lieux de travail. Dans la moitié des cas, c'était un supérieur qui voulait abuser de son pouvoir. Pourquoi n'ont-elles pas porté plainte ? Parce que la problématique du harcèlement est souvent ridiculisée, la poursuite en justice traînerait pendant des années et les expériences juridiques, dans cette sphère, sont pratiquement nulles. Le Parlement européen, lui, prend la chose très au sérieux : à partir de 2005, le harcèlement sexuel sera puni comme un acte de discrimination.