Prague devient le centre du monde des finances

r_2100x1400_radio_praha.png

La plus grande manifestation internationale que la République tchèque n'ait jamais organisée dans son histoire vient de débuter à Prague. Les assises du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale, qui dureront presque deux semaines, feront venir dans la capitale tchèque plus de 20 000 financiers et banquiers, mais aussi un nombre considérable d'activistes et d'opposants à la mondialisation. Jaroslava Gissubelova fait le point:

Les assises pragoises des institutions de Bretton Woods sont pour la République tchèque une occasion de se faire remarquer dans le monde des finances, à condition, bien entendu, qu'elle s'acquitte avec honneur de son rôle de pays hôte. L'apport financier de la manifestation n'est pas négligeable non plus. Les dépenses varient autour d'un milliard de couronnes, mais le budget de l'Etat pourra être enrichi de 1,1 jusqu'à 3,3 milliards de couronnes et la contribution globale de la manifestation pour l'économie tchèque est évaluée entre 7,8 et 17,1 milliards. Les thèmes à traiter sont nombreux: on négociera de l'adoption d'un nouveau programme de désendettement des pays pauvres d'un montant de 30 milliards de dollars, de la nouvelle stratégie du Fonds monétaire international, de celle de lutte contre la pauvreté ainsi que, par ex., de la chute de l'euro. La première intervention a retenti ce mardi. Michael Mussa, économiste principal du F.M.I., a donné un pronostic de l'économie mondiale. Les assises mêmes de 182 ministres et gouverneurs de banques centrales auront lieu la semaine prochaine, du 26 au 28 septembre. Or, dès maintenant, les habitants de Prague ressentent des incommodités que l'événement apporte. Des complications ont la forme de limitations du trafic autour du Centre des congrès, au 4e arrondissement, où les assises se déroulent. La voie principale traversant Prague et qui mène au Centre des congrès devient parfois impraticable, puisqu'une bande de cette voie est réservée aux voitures officielles. Les environs du Centre des congrès se sont transformés en véritable zone interdite. Il est interdit d'y garer les voitures. Leur entrée n'est possible que sur autorisation spéciale. La police contrôle les cartes d'identité. Seuls les résidants peuvent passer. Les écoles seront fermées, la semaine prochaine. Fermée est aussi la plupart des magasins autour du Centre des congrès. Un autre problème, ce sont des colonnes de voitures qui doivent souvent attendre plus de 4 heures aux postes-frontière, en raison des contrôles plus conséquents. A l'intention des activistes étrangers arrivant dans notre pays, on a ouvert, lundi à Prague, un centre d'information. Un camp où ils pourront loger est en train de naître au stade de Strahov. Ce mardi, Prague, surveillée par la police, a été relativement calme. La première de la série des centaines de manifestations de protestation d'opposants à la mondialisation est annoncée pour ce jeudi à la place Venceslas.