Présidentielles à la tchèque

r_2100x1400_radio_praha.png

En République tchèque, le chef de l'Etat n'est pas élu au suffrage universel, les élections ne sont que pour février 2003. On en parle beaucoup, pourtant déjà.

En République tchèque, le chef de l'Etat n'est pas élu au suffrage universel, les élections ne sont que pour février 2003. On en parle beaucoup, pourtant déjà. Le Président tchèque est élu par les deux chambres du Parlement. Pour l'instant, les noms les plus cités, pour celui qui succédera à Vaclav Havel, sont Vaclav Klaus et Petr Pithart. Le premier est le président de la Chambre des députés, le second le président du Sénat. Un troisième nom vient d'apparaître, celui d'une femme. La sénatrice Jaroslava Moserova sera la candidate officielle de l'ODA, l'Alliance civique démocrate, un parti de droite, actuellement dans l'opposition. La Tchéquie arrivera-t-elle au nombre de 16 candidats à la fonction présidentielle, comme en France ? Encore plus de six mois avant de le savoir. Bien que les citoyens n'élise pas directement leur Président, les Tchèques commencent à parler beaucoup du successeur de Vaclav Havel.