Quatorzième année des Journées tchéco-françaises à Ostrava

r_2100x1400_radio_praha.png

Les personnes frappées par un handicap mental ou physique n'ont souvent pas la vie facile au sein de la société majoritaire. Heureusement, cette société ne les ignore pas, et les Journées tchéco-françaises qui se déroulent à Ostrava, en Moravie du Nord du 2 au 4 octobre, y sont entièrement consacrées.

Lors de l'ouverture des Journées tchéco-françaises, l'un des organisateurs de leur quatorzième édition, le président de la Commission pour les enfants et les jeunes handicapés du Conseil municipal, Pavel Zvolanek, a déclaré que la majorité des handicapés dans les pays de l'Europe de l'Ouest ont une idée concrète sur leur vie, alors qu'en Tchéquie ils vivent souvent en marge de la société et se cachent au sein de petits groupes. Ces journées permettent surtout aux employés des organisations qui s'occupent des handicapés de faire connaissance avec les expériences d'organisations du même genre à l'étranger. Pavel Zvolanek nous en dit plus sur la manifestation :

« L'histoire des Journées tchéco-françaises a commencé il y a quinze ans, quand nos amis français sont arrivés à Ostrava. Ils s'intéressaient à des activités culturelles. Après leur prise de connaissance de la situation à Ostrava, il a été décidé de développer non seulement des activités culturelles, mais aussi d'améliorer la situation des enfants handicapés à Ostrava. »

C'est pour cela que s'est développée l'idée de rencontres régulières de spécialistes, de personnes qui s'occupent de la jeunesse et des enfants handicapés continue Pavel Zvolanek. Le but était de bénéficier des expériences françaises, d'enrichir les activités dans l'intérêt des handicapés, mais en même temps de permettre des échanges, donc l'arrivée de spécialistes français en Tchéquie et des séjours de leurs homologues tchèques en France. Pavel Zvolanek :

« Les Journées tchéco-françaises se déroulent sur deux plans. Le premier plan est spécialisé et, cette année, il s'agit des diagnostics psychiques des enfants souffrant d'un handicap mental. La seconde conférence traite des standards, de la planification et de la mesure de la qualité des services. »

A noter que des spécialistes italiens participent également aux conférences. Le second plan est représenté par les activités qui enrichissent la vie de la jeunesse et des enfants handicapés, comme la compétition sportive, l'abilympiade, mais aussi les possibilités d'emploi et les activités culturelles. Pavel Zvolanek insiste aussi sur le fait que la coopération avec les organisations française ne se déroule pas seulement pendant les Journées tchéco-françaises, mais tout au long de l'année. Il s'agit de stages de spécialistes et d'étudiants dans les deux pays, mais aussi de séjours d'enfants handicapés français en Moravie du Nord et vice versa. Quelles sont les organisations françaises participant à la coopération ? Le Genêt d'or de Bretagne et l'ASPE qui s'occupe de la formation des employés dans le domaine des handicapés. Les organisateurs des Journées tchéco-françaises et de l'aide aux handicapés sont, d'après Pavel Zvolanek, des plus reconnaissants à la partie française pour les possibilités offertes, en dernier lieu, celle de coopérer plus étroitement avec des collègues italiens de Bologne, pour la première fois justement à l'occasion de la quatorzième édition de ces journées.