Qu’attendre des Tchèques sur la Grande Boucle ?

Tour de France, photo : ČTK

Roman Kreuziger, Zdeněk Štybar et Ondřej Cink, trois coureurs tchèques participent cette année au Tour de France. Sauront-ils se démarquer parmi les 198 coureurs qui ont pris le départ samedi de la plus prestigieuse course cycliste ?

Roman Kreuziger (3ème à gauche), photo : ČTK
C’est sa huitième participation, pour une course qu’il avait terminée à la cinquième place en 2013 : Roman Kreuziger est indéniablement le coureur tchèque le plus connu et expérimenté de ce tour. Dans le Top 10 pour la quatrième fois de sa carrière l’an dernier, le cycliste de la formation Orica-Scott devrait montrer son expérience de la Grande Boucle. Il en aura besoin pour assister le leader de son équipe, le Colombien Esteban Chaves, qui découvre le tour cette année. Kreuziger avait pris le rôle de leader des Tinkoff l’an dernier, suite à l’abandon d’Alberto Contador. Si Chaves venait à se retirer, il pourrait à nouveau assumer ce rôle.

Zdeněk Štybar, photo : Filip Jandourek, ČRo
Zdeněk Štybar, champion de République tchèque, courra quant à lui sous les couleurs de la formation Quick-Step. Après l’édition 2015, durant laquelle il avait remporté une étape, c’est la deuxième participation au tour de l‘ancien triple champion du monde de cyclo-cross. Il est en forme cette saison, avec une deuxième place au Paris-Roubaix. Le tour commence bien pour son équipe, puisque l’Allemand Marcel Kittel a remporté le premier sprint de la compétition dimanche. Une formation expérimentée, puisqu’elle compte également le Belge Philippe Gilbert et l’Irlandais Dan Martin dans ses rangs.

Enfin le petit nouveau sur la Grande Boucle, c’est Ondřej Cink, au sein de l’équipe Bahrain-Merida. Ancien coureur de cross-country, le Tchèque s’élancera pour son premier Grand Tour, seulement six mois après ses débuts sur route. Il avoue modestement avoir pour objectif de finir la course et d’aider son équipe. Une formation déjà déstabilisée, puisque son leader, l’Espagnol Ion Izagirre, a dû abandonner dès la première étape.

Tour de France, photo : ČTK
A l’issue de la deuxième étape, c’est Štybar qui se démarque, à la 28ème place, tandis que Kreuziger est 71ème et que Cink pointe à la 106ème place. Un classement que les épreuves de montagne devraient bousculer. Les coureurs seront dans les Vosges dès mercredi, avant de s’attaquer au Jura puis aux Alpes à partir de samedi. Arrivée du 104e tour de France prévue à Paris le 23 juillet.