Quel intérêt des nouveaux pays membres de l'UE pour l'Afrique ?

L'Afrique intéresse-t-elle les nouveaux Etats membres ? Voilà le thème d'un des panels du colloque intitulé « L'Union européenne et le développement de l'Afrique », organisé ces jeudi et vendredi, par le CEFRES de Prague... Alena Gebertova a voulu connaître l'avis sur la question évoquée, de l'un de ses participants, Marc Raffinot de l'Université de Paris-Dauphine.

« D'après les interventions qu'on a pu entendre, les nouveaux pays membres de l'Union européenne s'intéressent beaucoup à l'Afrique, la question est de savoir maintenant comment ils vont s'y intéresser et par quels moyens ils vont mettre en oeuvre leur assistance à l'Afrique... Il y a énormément de raisons de s'intéresser à l'Afrique, parce que d'abord l'Afrique est notre voisin direct, comme l'a dit l'un des participants, c'est moins visible d'ici peut-être, mais c'est beaucoup plus visible de l'Espagne, par exemple, nous devons donc essayer de faire tout ce que nous pouvons pour améliorer la situation dans les pays qui en ont terriblement besoin. »

De quelle façon la Tchéquie et les autres nouveaux pays devraient-ils s'intégrer dans cette coopération ?

« Justement, tout le problème est là, puisque la Tchéquie a beaucoup d'exemples dans les autres pays européens, des exemples de ce qu'ils ne faut pas faire et des exemples de ce qu'il faut faire. Nous avons aujourd'hui tendance à améliorer d'harmoniser l'aide et la coordination, conformément à la Déclaration adoptée en mars dernier à Paris et je pense qu'il serait bon de s'insérer dans ce courant ».

Les réformes réalisées dans les nouveaux membres de l'EU peuvent-ils inspirer d'après vous certains pays africains ?

« Certainement. D'ailleurs beaucoup de participants ont souligné cet aspect ce qui m'a frappé, d'abord du point de vue du passage à la démocratie, ce qui est un problème récurrent en Afrique, et puis du point de vue de la mise en place d'une économie de marché ce qui est aussi un problème important en Afrique, même si des efforts considérables ont été réalisés dans ce sens-là «.