Qui recevra le Lion tchèque ?

r_2100x1400_radio_praha.png

Samedi, les Lions tchèques, prix de l'Académie tchèque du cinéma et de la télévision pour les meilleures performances dans le domaine du cinéma, seront distribués. La veille de la cérémonie, Magdalena Segertova rappelle les plus grands succès du film tchèque en 2000.

On dit que, souvent, la quantité ne se marie pas avec la qualité. Or, l'année dernière a été, pour le cinéma tchèque, bien fructueuse des deux côtés. Elle a apporté dix-sept nouveaux films, dont la plupart appréciés par les spectateurs comme par les critiques, et une nomination à l'Oscar pour le meilleur film étranger. Dix-sept films, nombre qui ne serait peut-être pas satisfaisant pour la France, mais qui l'est certainement pour la République tchèque avec ses dix millions d'habitants et un manque d'argent permanent dans la cinématographie. Parmi les films les plus captivants de l'an 2000, une histoire tragi-comique du temps du nazisme, On doit s'entraider, film de Jan Hrebejk et candidat, nous l'avons déjà dit, aux Oscars. Curieusement, ce film n'est pas le favori des membres de l'Académie tchèque, ce sont Les Solitaires de David Ondricek, qui ont reçu le plus de nominations pour le Lion tchèque. Les Solitaires, confession "allégée" et humoristique de la jeune génération d'aujourd'hui, marquée par la drogue et les problèmes avec l'amour et la solitude, ont rempli les salles de cinéma tchèques. Tout comme un autre grand succès de l'année écoulée, Bouquet, adaptation des ballades de Karel Jaromir Erben, poète tchèque du 19ème siècle. Les cinéastes ont, l'année dernière, fait plaisir aussi aux petits spectateurs, et ceci avec trois films pleins d'imagination, d'aventures, de miracles et d'humour tendre. Toujours en 2000, deux jeunes réalisatrices tchèques ont débuté dans le monde du cinéma. Elles ont, par hasard, plusieurs choses en commun : Alice Nellis a un mari anglophone, Andrea Sedlackova, fixée à Paris, un ami français. Et encore, les représentants des rôles principaux de leurs films ont de fortes chances de reçevoir, samedi, le Lion...

Pourquoi ne pas terminer cette brève récapitulation concernant le passé par une bonne nouvelle tout à fait récente. Les mondes parallèles, voilà le titre d'un nouveau film tchèque sur la vie d'un jeune couple, film qui sera à voir à partir du début de mars. Son réalisateur, Petr Vaclav, a écrit le scénario avec Marie Desplechin, écrivain français. Il y a cinq ans, un autre film de Petr Vaclav, Marian, histoire d'un garçon rom, a emballé le public étranger, français en particulier.

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture