Rugby : le Slavia Prague a fêté ses 80 ans avec le XV de la Police française

Photo: http://slavia.rugby.cz

Match de rugby de gala, mercredi soir, à Prague. Pour célébrer son 80e anniversaire, le RC Slavia Prague, le club de rugby le plus ancien du pays, avait en effet organisé un match entre le XV du Président et le XV de la Police française. Un match remporté (36-7) pour l'anecdote par les Français face à une équipe tchèque qui, malgré la relative ampleur du score final, aura fait mieux que résister. Radio Prague a assisté à la rencontre.

Un terrain avec une petite tribune en bois situé dans la périphérie de Prague, juste derrière le tout nouveau stade de 23 000 places en travaux que le club de foot du Slavia entend inaugurer en grandes pompes au printemps prochain. Ici comme presque partout ailleurs dans le pays, c'est dans l'ombre que les rugbymen du Slavia ont l'habitude d'évoluer. Leur 80e anniversaire était donc l'occasion de faire un peu de lumière sur un sport mineur en République tchèque. Et pour cela, les dirigeants du Slavia et de la fédération tchèque avaient invité le XV de la Police française pour un match au goût de fête. Au coup de sifflet final, le responsable du XV de la Police, Jean Miss, est revenu sur cette rencontre :

« Je crois d'abord que le score ne reflète pas spécialement le match. C'est vrai qu'il est lourd à l'arrivée, mais nous avons bien profité des petites erreurs de l'équipe tchèque. Sinon, je pense qu'on a assisté à un match plutôt équilibré. Nous avons été un peu plus rapides sur quelques ballons de récupération et, encore une fois, nous avons surtout profité des faiblesses de l'adversaire à certains moments du match. »

-Quels étaient les joueurs qui composaient votre équipe ?

« Ce sont presque tous des joueurs de Fédérale 1, le plus haut niveau amateur (équivalent de la troisième division nationale).

-Y a-t-il des joueurs du XV tchèque qui ont étonné ou surpris par leurs qualités ?

« Oui, il y avait les meilleurs joueurs du championnat, mais il y avait surtout quelques joueurs qui ont évolué ou évoluent en France. Il y avait, par exemple, le deuxième ligne de Limoges et bien entendu Jan Machacek en première mi-temps. Il y a donc quand même quelques joueurs qui ont relevé le niveau. Mais s'il y a un joueur qui m'a bien plu, c'est le demi de mêlée. C'est un jeune et très bon joueur qui, à mon avis, est plein d'avenir. »

Dans le camp tchèque se trouvait Jan Machacek, désormais entraîneur-joueur au Slavia. Bien connu en France après y avoir passé plusieurs saisons et même disputé une finale du championnat contre le Stade toulousain en 2001 au Stade de France, l'ancien troisième ligne de Clermont-Ferrand est désormais très engagé dans le développement du rugby tchèque :

« Je pense que le score n'était pas très important aujourd'hui. Ce qui l'est, c'est que nous avons contribué à la promotion du jeu de rugby dans notre pays, où il n'est pas aussi populaire qu'en France. Et nous avons profité de l'occasion pour inviter les Pragois à la prochaine Coupe du monde en France. Quant à notre équipe, elle était composée pour moitié de joueurs du Slavia et pour l'autre de joueurs de l'équipe nationale. »

En septembre et octobre prochains, la Coupe du monde de rugby constituera un événement majeur de l'année sportive en France. Ce match a-t-il donc permis aux Français d'inviter les Tchèques ? La réponse avec Jean Miss :

« Pour cela, il faudrait déjà que nous ayons, nous, des places. C'est vraiment très difficile, même si l'événement est organisé par la France. Donc, inviter les Tchèques à la Coupe du monde, non, par contre si on peut les inviter à venir faire une tournée en France en 2008, ce sera avec plaisir ! »

Nous reviendrons plus en détails sur le match et le rugby en République tchèque dans notre prochaine rubrique sportive, lundi.