Saint Jean Népomucène... la légende est toujours vivante

Saint Jean Népomucène
0:00
/
0:00

Le 16 mai, l'Eglise catholique a célébré la fête de Jan Nepomucky (Jean Népomucène), mort comme martyre à la fin du XIVe et canonisé au début du XVIIIe siècle. Lundi dernier, comme chaque année, une procession en son honneur a traversé le centre historique de Prague.

Vous qui avez déjà visité la capitale tchèque et qui vous êtes promenés (bien sûr!) sur le pont Charles, vous vous souvenez sans doute de sa statue en bronze, une sorte de porte-bonheur que les gens de passage ne manquent pas de toucher... Le Saint tchèque le plus connu, paraît-il, au monde, Jean Népomucène trône juste au milieu du plus célèbre pont de Prague. Sa statue, la plus ancienne parmi celles qui l'ornent, fut érigée à l'endroit où le chanoine a été assassiné, en 1393, mis dans un sac et précipité dans la rivière Vltava. Pourquoi ? Mystère... La légende dit qu'il aurait refusé de révéler au roi Venceslas IV le secret de la confession de la reine. Les historiens estiment qu'il aurait été victime d'un conflit entre le roi et l'Eglise. Selon certaines sources, sa mort, sa béatification et puis canonisation, en 1729, aurait permis à l'Eglise catholique de contre-attaquer face au mouvement réformateur tchèque.

Saint Jean Népomucène
Un autre mystère : dix ans avant la canonisation de Jean Népomucène, son corps a été exhumé et il a été découvert que sa langue, que le roi lui avait fait couper, était restée saine et rouge... Mais les récentes expertises ont révélé qu'il ne s'agissait pas d'une langue, mais des restes du tissu cérébral...

Si à l'époque de la contre-réforme les célébrations de la fête de Jean Népomucène duraient une semaine, à présent, elles se déroulent sur une seule soirée. Ce 16 mai, elles ont débuté par une messe à la Cathédrale St-Guy au Château de Prague, où le Saint est inhumé. Quelques heures plus tard, à la tombée de la nuit, une procession a traversé le quartier de Mala Strana, s'est arrêtée ensuite près de la statue du martyre, décorée de fleurs, pour y chanter des litanies. Les festivités se sont terminées par un Te Deum à l'Eglise St-François d'Assise, près du pont Charles, auquel ont assisté des centaines de Pragois, toutes catégories d'âge confondues... La véracité, la justesse, la fidélité - de telles valeurs ont été évoquées, par les personnalités de l'Eglise, lors de ce souvenir traditionnel de Jean Népomucène. Un legs toujours vivant.

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture