Ski de fond : premier succès d’un relais tchèque en Coupe du monde

Martin Jaks, Milan Sperl, Lukas Bauer et Martin Koukal, photo: CTK

Pour la première fois de l’histoire, la République tchèque a remporté, dimanche, à Davos, en Suisse, une épreuve de relais de la Coupe du monde de ski de fond ; Patinage de vitesse : pour la première fois de la saison, Martina Sablikova ne s’est pas imposée sur longues distances en Coupe du monde. Cela s’est passé vendredi dans la Mecque du patinage de vitesse, à Heerenveen, aux Pays-Bas.

Martin Jaks, Milan Sperl, Lukas Bauer et Martin Koukal, photo: CTK
En devançant de quelques centimètres les champions olympiques italiens sur la ligne d’arrivée du 4 x 10 kilomètres, la République tchèque a enfin remporté le premier relais de son histoire en Coupe du monde de ski de fond. Une victoire que les observateurs promettaient depuis plusieurs saisons déjà aux Tchèques, mais sans que ceux-ci ne parviennent jamais vraiment à concrétiser les espoirs placés en eux. Cette fois, le quatuor composé de Martin Jaks, Milan Sperl, Lukas Bauer et Martin Koukal s’est imposé à l’issue d’une course très serrée et d’une dernière ligne droite à suspense, la Suède, troisième sur le podium, ne terminant qu’avec cinq dixièmes de seconde de retard sur les Tchèques et les Italiens départagés par la photo-finish. Forcément satisfait, l’entraîneur tchèque, Miroslav Petrasek, ne cachait pas son émotion après l’arrivée :

Photo: CTK
« Pour moi, gagner un relais est un rêve d’entraîneur qui se réalise, car c’est la preuve que l’ensemble du ski de fond tchèque masculin se trouve à un excellent niveau. Je pense que sur le plan individuel, les médailles obtenues par plusieurs de nos fondeurs ces dernières saisons avaient déjà démontré la qualité du travail effectué. Cette fois, nous avons ajouté un succès collectif avec ce relais et c’est fantastique ! »

Présents dans le groupe de tête dès le début d’une course disputée avec deux relais en style classique et deux autres en style libre, les Tchèques ont finalement franchi la ligne d’arrivée en premiers grâce au finish de Martin Koukal, champion du monde sur 50 kilomètres en 2003.

Photo: CTK
Une victoire qui fait suite à l’excellent début de saison de Lukas Bauer, même si seulement quatrième du 15 kilomètres style classique, samedi, ce dernier a abandonné en Suisse son dossard jaune de leader du classement général de la Coupe du monde à l’Allemand Axel Teichmann. Après avoir imprimé un rythme très élevé, et même sans doute trop, jusqu’aux trois-quarts du parcours, le Tchèque s’est effondré dans les trois derniers kilomètres pour finalement se classer quatrième, à 23’’ du vainqueur, Axel Teichmann. Pour autant, Lukas Bauer était plutôt souriant à l’issue de la quatrième étape de la Coupe du monde de la saison :

« Tout de suite après l’arrivée, j’étais un peu déçu de n’avoir pas mieux fini, mais dans l’ensemble je peux être très satisfait. J’ai manqué de forces vers la fin, peut-être parce que je suis parti trop vite et que je voulais trop bien faire avec le maillot de leader à défendre. Mais il faut aussi reconnaître que les autres ont fait une très bonne course tactique, Teichmann était le meilleur aujourd’hui et il a fini très fort. Je pense donc que cette quatrième place confirme ma bonne forme de ce début de saison. »

Après l’étape de Davos et avant de se préparer pour les prochaines épreuves du Tour de ski, Lukas Bauer occupe donc la deuxième place du classement général de la Coupe du monde, avec trente points de retard sur Axel Teichmann.

Patinage de vitesse : première défaite de la saison en Coupe du monde de Martina Sablikova sur longues distances

Martina Sablikova, photo: CTK
La série de victoires de Martina Sablikova sur longues distances s’est achevée, vendredi, à Heerenveen, aux Pays-Bas. Dans ce qui est considéré comme la Mecque de la discipline et devant un peuple orange passionné de patinage de vitesse, la Tchèque, qui avait remporté les trois épreuves disputées sur 3 000 et 5 000 mètres depuis le début de saison en Coupe du monde, a été devancée de 1’’58 par la Néerlandaise Renate Groenewold, vainqueur en 4’02’’64. Malgré cette deuxième place inhabituelle derrière la double médaillée d’argent olympique sur la distance, l’entraîneur de Martina Sablikova, Petr Novak, n’était pas déçu de la performance de sa protégée :

« Je pense qu’il y avait bien 9 000 spectateurs ici qui supportent tout le monde, y compris Martina, dont le classement est satisfaisant étant donné les conditions. Elle a terminé entre deux concurrentes néerlandaises qui n’avaient pas disputé le 5 000 mètres de l’étape de Coupe du monde de Kolomna la semaine dernière afin de se préparer spécialement pour ce week-end devant leur public. »

Après quatre des sept épreuves sur longues distances inscrites au programme de la Coupe du monde, Martina Sablikova conserve une avance confortable de 130 points en tête du classement général sur sa première poursuivante, la Néerlandaise Renate Groenewold.