Temelin : déjà des conséquences boursières

r_2100x1400_radio_praha.png

L'appel de l'Allemagne à la Tchéquie de mettre hors service la centrale nucléaire de Temelin a eu pour premier effet la chute vertigineuse des actions de la société à capitale mixte, CEZ, propriétaire de la centrale. Ses actions ont perdu plus de 20% de leur valeur à la bourse, étant tombées de 114,4 couronnes l'action à 68,7 couronnes. Au point que l'on envisage d'en limiter le négoce en attendant de voir plus clair dans le destin de la centrale. Les spéculateurs en bourse estiment, désormais, que le danger de fermeture de cette centrale est réel, ce qui se solderait, pour la société CEZ par une perte de plus de 100 milliards de couronnes, soit la somme investie, et qu'il serait difficile à la société de compenser. Cela en sachant évidemment que l'Etat devrait intervenir, le cas échéant, pour compenser les pertes de cette société.

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture