Tennis - Coupe Davis : les Tchèques sont venus à bout de Federer et rêvent du Saladier d'argent

Photo: CTK

Le tennis et la Coupe Davis ont tenu en haleine le public pragois tout au long du week-end. A l'issue de cinq parties disputées et serrées, la République tchèque a finalement battu (3-2) la Suisse pourtant tenue à bouts de bras par le numéro un mondial Roger Federer en match de barrage. Une victoire qui permettra aux Tchèques de retrouver leur place dans le groupe mondial l'année prochaine.

Photo: CTK
Tout le monde attendait Roger Federer et le numéro un mondial n'a pas déçu les attentes placées en lui en remportant ses deux simples et en apportant deux points à son équipe. Mais les vrais héros de la rencontre de barrage de Coupe Davis entre la République tchèque et la Suisse disputée à Prague ont finalement été Tomas Berdych et surtout Radek Stepanek, ce dernier offrant le point de la victoire à son équipe lors du dernier simple contre Stanislas Wawrinka. Bien que victime d'une blessure à un genou qui a nécessité l'intervention des soigneurs mais poussé par les 18 000 spectateurs de la Sazka Arena, Radek Stepanek, qui faisait pour l'occasion son grand retour dans l'équipe tchèque après une longue période de différends avec la fédération, est parvenu à s'imposer en trois sets (7-6, 6-3, 7-6) contre un Stanislas Wawrinka dont les performances au sein de l'équipe suisse ont forcément soufferts de la comparaison avec celles de son partenaire Roger Federer.

Roger Federer et Tomas Berdych, photo: CTK
Mais avant d'en arriver à ce cinquième match décisif, le tournant de cet affrontement longtemps indécis et équilibré aura été, comme cela était attendu, le double de samedi. Lors de la première journée, vendredi, les pronostics et les rapports de force entre les joueurs avaient été respectés. Roger Federer, au sommet ou presque de son art, avait d'abord pris le dessus en quatre manches (6-3, 6-2, 6-7, 7-6) sur un Radek Stepanek qui a pourtant donné la réplique avec beaucoup de talent, tandis que Tomas Berdych avait remis les pendules à l'heure en fin d'après-midi en disposant en trois sets (7-6, 6-4, 7-5) de Stanislas Wawrinka. Avant le double, les deux équipes étaient donc à égalité un point partout.

Radek Stepanek, photo: CTK
Dans le camp tchèque, samedi, le capitaine Jaroslav Navratil choisissait alors de surprendre son monde en associant Tomas Berdych et Radek Stepanek pour le double. Une décision inattendue dont le bien-fondé n'a pas semblé évident lors des deux premières manches remportées par une paire suisse dominatrice, composée d'un Roger Federer sortant une nouvelle fois des coups venus d'ailleurs et de Yves Allegro. Dans le jeu décisif de la troisième manche, les Tchèques sauvaient même une balle de match avant de finalement s'adjuger le gain du tie-break puis, euphoriques, d'une somptueuse bataille en cinq sets (3-6, 5-7, 7-6, 6-4, 6-4) qui restera inscrite en lettres d'or dans les annales du tennis tchèque. A l'issue du double, un grand pas avait donc été fait par les Tchèques dans l'optique de la qualification, même si Roger Federer n'abdiquait pas encore :

Roger Federer, photo: CTK
« Les Tchèques ont vraiment très bien joué pendant toute la partie. J'ai trouvé le niveau très élevé. Ca fait ch... de perdre en ayant eu une balle de match, mais ça arrive et ce n'est pas encore fini. Je vais essayer d'amener le deuxième point demain. »

Et dimanche, dans le premier des deux derniers matches, malgré un Tomas Berdych des grands jours, Roger Federer amenait effectivement un deuxième point à la Suisse en gagnant en trois sets acharnés (7-6, 7-6, 6-3). Les espoirs des deux camps reposaient dès lors sur les épaules de Radek Stepanek et de Stanislas Wawrinka pour l'issue que l'on connaît. Une issue heureuse pour les Tchèques qu'appréciait à sa juste valeur le capitaine Jaroslav Navratil :

Jaroslav Navratil, photo: CTK
« Bien entendu, pas grand monde ne nous croyait capables de battre la Suisse avec Federer. Mais je pense que notre équipe a démontré sa force et nous avons tous vu comment s'est passé le retour de Radek Stepanek. Ca a été un élément décisif. Je suis donc très content et je crois qu'avec cette équipe-là et un peu de chance lors du tirage au sort, nous pouvons aller très loin en Coupe Davis l'année prochaine. »

Avec Tomas Berdych et Radek Stepanek, actuellement 10e et 34e joueurs mondiaux, la République tchèque dispose effectivement désormais d'une équipe taillée pour la conquête du Saladier d'argent. Gentleman même en dehors du court et grand champion jusque dans la défaite, Roger Federer a d'ailleurs reconnu les mérites de l'équipe tchèque en affirmant qu'elle avait les moyens de gagner la Coupe Davis. Et si l'un des plus grands joueurs de tous les temps le dit, il doit bien y avoir un peu de vrai. Alors, pourquoi les Tchèque se priveraient-ils de rêver après un si beau week-end ?