Tennis : sans Plíšková mais avec Kvitová, l’Open de Prague 2018 est déjà une réussite

Petra Kvitová, photo: ČTK

Le marathon de Prague dimanche, le début du championnat du monde de hockey sur glace avec notamment un derby Tchéquie-Slovaquie dès samedi ou encore le match peut-être décisif, samedi aussi, pour l’attribution du titre de champion de République tchèque de football entre le Slavia Prague et le Viktoria Plzeň : l’actualité sportive en République tchèque sera particulièrement abondante durant le week-end à venir. Mais en attendant ces différents rendez-vous, c’est le tennis avec l’Open de Prague féminin et Petra Kvitová qui occupent le haut de l’affiche cette semaine.

Petra Kvitová, photo: ČTK
Il y a un an de cela, encore insuffisamment remise de la blessure à la main qui l’avait tenue éloignée des courts durant de longs mois suite à une agression à son domicile, c’est en qualité de spectatrice que Petra Kvitová avait suivi l’Open de Prague. Cette fois, désormais en pleine possession de ses moyens, l’ancienne double vainqueur de Wimbledon tient le haut du pavé d’un tournoi qui se dispute dans les installations du Sparta Prague, le club dont elle est licenciée. Et pour l’instant, tout se passe pour le mieux pour Kvitová, déjà qualifiée pour les quarts de finale après sa nouvelle victoire en deux sets vite expédiés (6-3, 6-1) contre la Russe Natalia Vikhlyantseva (83e mondiale), ce mercredi. Beau temps aidant, la Tchèque profite d’un important soutien du public pragois. Pour son premier match mardi, l’enceinte du stade a même dû être fermée en raison de l’engouement que suscite sa présence, la première à Prague de Kvitová depuis 2011 :

« Les gens ont été formidables. Je m’attendais à ce qu’il y ait du monde, mais pas autant quand même. Ils m’ont offert une belle ovation à la fin du match. Le fait que je joue contre une autre Tchèque (Tereza Smitková) a donné aussi une saveur particulière au match. Je suis donc très contente de cette entrée en matière. »

Ce jeudi, Kvitová disputera un quart de finale pour la troisième fois depuis le début de saison. Les deux fois précédentes, à Saint-Pétersbourg comme à Doha, elle avait remporté le tournoi…

Karolína Plíšková, photo: ČTK
Ses chances de succès à Prague sont d’autant plus grandes en l’absence de Karolína Plíšková. Vainqueur en finale à Stuttgart dimanche pour son premier titre de l’année, la meilleure joueuse tchèque de ces deux dernières saisons a déclaré forfait à la dernière minute. Une annonce forcément décevante pour le tournoi, mais nettement moins pour la principale concernée, qui, la faute au tirage au sort, aurait dû affronter sa sœur jumelle Kristýna au premier tour pour la première fois de sa carrière sur le circuit professionnel… Une perspective qui n’enchantait pas plus que ça Karolína Plíšková :

« Ma sœur et moi étions sous le choc quand nous avons appris la nouvelle samedi. J’étais encore en lice à Stuttgart, mais je pensais déjà à ce match à Prague contre ma sœur. Bon, que nous soyons obligées de jouer l’une contre l’autre, cela finira bien par arriver un jour ou l’autre dans un autre tournoi. Il faut donc se faire à cette idée. Malheureusement j’ai eu un programme très chargé ces deux dernières semaines et mes adducteurs douloureux m’empêchent de jouer. »

En tenant compte de la demi-finale victorieuse de Fed Cup contre l’Allemagne, Karolína Plíšková a disputé sept matchs en l’espace de neuf jours. Elle a donc préféré ne pas prendre de risques à Prague dans l’optique des prochaines échéances plus importantes sur terre battue. Mais ce n’était pas la seule raison, comme elle l’a volontiers concédé :

Petra Kvitová, photo: ČTK
« Le fait que ce soit à Prague, je pense que c’est mieux aussi pour Kristýna de ne pas avoir à jouer contre moi. Je regrette mon forfait, mais en même temps, Kristýna a gagné le tournoi ici l’année dernière et elle a donc des points à défendre au classement. Quoiqu’on en dise, jouer en République tchèque n’est jamais facile avec les attentes du public et des médias. C’est pourquoi il est très certainement mieux pour elle qu’elle affronte une autre adversaire. »

Par la même occasion, le forfait de Karolína Plíšková a fait taire les rumeurs qui circulaient sur les réseaux sociaux selon lesquelles la n° 6 mondiale, logique favorite d’un éventuel duel contre Kristýna, plus modeste 74e mondiale, aurait pu laisser gagner sa sœur… Une version que Plíšková a tenu à démentir :

« Le public aurait été très nombreux, et jouer en n’étant pas à 100% de mes moyens n’aurait pas été honnête de ma part tant vis-à-vis des spectateurs que des organisateurs. Quant à laisser filer le match… C’est une chose à laquelle je n’ai absolument pas pensé. »