Titres de la semaine

voda.jpg

Privatisation de Cesky Telecom - Valeo signe un nouveau contrat en Bohême centrale - Le taux de pénétration du téléphone portable en République tchèque dépasse les 100%.

Privatisation retardée de Cesky Telecom

Le gouvernement tchèque va prendre plus de temps que prévu et décider dans seulement deux semaines de quelle manière seront vendus les 51,1% du groupe de télécommunications Cesky Telecom détenus par l'Etat. La décision avait été programmée pour le mardi 16 novembre mais avait déjà été reportée d'une semaine. Le gouvernement de centre-gauche dirigé par le Premier ministre social-démocrate Stanislav Gross (CSSD) est divisé sur la méthode à appliquer pour la privatisation complète de l'opérateur téléphonique historique. Le ministre des Finances Bohuslav Sobotka (CSSD) est favorable à une offre publique de vente sur le marché. Mais le ministre de l'Informatique Vladimir Mlynar, du parti libéral US-DEU, prône la vente à un seul investisseur à la suite d'un appel d'offres. La cession de ces parts devrait correspondre à la plus importante opération de privatisation en République tchèque. Elle pourrait rapporter entre 1,6 et 2,1 milliards d'euros à l'Etat tchèque, selon les analystes.

Veolia Water signe un nouveau contrat en Bohême centrale

Veolia Water, le département eau de Veolia Environnement, a remporté un contrat de gestion d'eau de plus de 600 millions d'euros pour une durée de 20 ans, reconductible 20 ans, en République tchèque. Ce contrat remporté auprès de la Compagnie des Eaux de Kladno-Melnik, en Bohême centrale, comprend la production et la distribution de l'eau potable, les relations avec la clientèle, la collecte et la dépollution des eaux usées. La Compagnie des Eaux de Kladno-Melnik dessert environ 240.000 habitants en Bohême centrale, répartis dans plus de 180 communes.

Le taux de pénétration du téléphone portable en République tchèque dépasse les 100%

La République tchèque et ses 10,21 millions d'habitants comptaient 10,24 millions de téléphones portables à la fin du troisième trimestre 2004, soit un taux de pénétration supérieur à 100%. Le numéro un de téléphonie mobile du pays, Eurotel - propriété de Cesky Telecom - affichait fin septembre 4,36 millions de clients, contre 4,02 millions douze mois plus tôt. Le deuxième opérateur sur le marché local, T-Mobile, anciennement Paegas, contrôlé à hauteur de 60,8% par Deutsche Telekom compte quant à lui 4,13 millions de clients. Oskar Mobil, le troisième opérateur présent dans le pays, détenu majoritairement par le Canadien Telesystem International Wireless (TIW), affichait à la fin du troisième trimestre 1,75 millions de clients. Comment le taux de pénétration du téléphone portable peut-il dépasser 100% dans ce pays alors que près de 20% des Tchèques ne possèdent pas de téléphone GSM ? Selon des responsables des trois firmes interrogés par le quotidien économique, Hospodarske noviny, 15% des usagers possèdent plusieurs cartes SIM.