Traduction devant le tribunal tchèque d'un activiste danois

r_2100x1400_radio_praha.png

Depuis deux mois en détention préventive, un jeune Danois ayant participé à Prague aux protestations contre les assises du F.M.I., a été inculpé par le parquet de Prague 1 d'agression d'un agent de l'ordre. Plus de détails avec Jaroslava Gissubelova.

Le Danois Mads Traerup, 18 ans, depuis 60 jours détenu dans la prison de Pankrac, a été arrêté par la police lors des manifestations contre les assises du Fonds monétaire international, fin septembre à Prague. Il risque une peine allant jusqu'à dix ans de prison ferme. Selon le parquet qui l'a inculpé, il existe suffisamment de preuves. Le 26 septembre, au soir, le jeune Danois, accompagné de deux amis, a blessé avec une barre un agent de police à la tête. Peu après, le trio de jeunes gens aurait attaqué, dans une rue attenante, sept agents de police. L'étudiant danois a jeté un pavé contre l'un d'entre eux mais celui-ci l'a évité. Toutes ces inculpations sont rejetées par le Danois emprisonné qui admet seulement qu'il avait été ce jour-là à la place Venceslas. Il sera au tribunal de juger. Un éventuel relâchement avec sursis contre une caution proposée par ses parents dépend aussi de la décision du tribunal. L'affaire Mads Traerup suscite de vives réactions au Danemark. Les médias la suivent de près, plusieurs reporters lui ont rendu visite en prison. Des députés danois ont même interpellé le ministre des Affaires étrangères. Dans une interview accordée au quotidien tchèque Lidove noviny, Mads Traerup affirme ne pas avoir attaqué les policiers tchèques, au contraire, avoir été agressé par eux.

Lors des manifestations d'environ 12 000 opposants du F.M.I., le 26 septembre à Prague, environ 200 d'entre eux se sont attaqués aux policiers par des pavés, des barres et le cocktail Molotov. La police a répondu par le gaz lacrymogène, les canons à eau et les matraques. Plus de 900 personnes ont été arrêtées, 19 inculpées. Le Danois de 18 ans est le seul qui reste en ce moment en prison.