Un duel plus qu'un débat

Jiri Paroubek et Mirek Topolanek, photo: CTK
0:00
/
0:00

Dimanche dernier, les téléspectateurs ont pu suivre, à l'heure du déjeuner, deux heures de débat entre les leaders des deux principales formations politiques du pays, le Premier ministre Jiri Paroubek pour la social-démocratie, et Mirek Topolanek pour le Parti civique démocrate, l'ODS, parti de l'opposition de droite. Alena Gebertova.

Jiri Paroubek et Mirek Topolanek, photo: CTK
L'échange de vues entre les deux protagonistes de la scène politique tchèque, devant les caméras de la Télévision publique, avait été annoncé comme le point culminant de la campagne électorale. Et comme l'une des dernières opportunités pour Paroubek et Topolanek de séduire les électeurs, notamment ceux que les sondages situent dans le camp des « indécis ». Une catégorie d'électeurs qui semble pouvoir décider du résultat des élections législatives qui auront lieu les 2 et 3 juin prochains, les chances pour la social-démocratie et l'ODS se présentant d'ores et déjà comme égales. Point étonnant donc que le débat ait attiré la curiosité de près d'un million quatre cent mille téléspectateurs.

Un duel personnel au lieu d'une confrontation d'idées... Si les politologues et les commentateurs ont du mal à se mettre d'accord pour dire qui est sorti vainqueur de ce débat télévisé, ils sont en revanche unanimes pour constater que, une nouvelle fois, des accents agressifs, des attaques personnelles voire des insultes l'ont emporté sur les arguments pertinents. Et ceci en dépit du fait que le débat ait été centré sur des thèmes aussi intéressants pour le large public que la corruption ou la Santé publique... « Vous êtes un homme politique, mais pas un homme d'Etat », a affirmé Mirek Topolanek et Jiri Paroubek de lâcher : « Vous n'avez pas les qualités pour faire partie des plus importants politiciens ».

Dès ce lundi à minuit, un embargo sur les sondages devra être strictement respecté dans le pays. Tout semble encore possible pour les deux principaux acteurs, Jiri Paroubek et Mirek Topolanek, et leur parti respectif, la social-démocratie et l'ODS... Leur ultime « duel » électoral est prévu pour la veille des élections jeudi soir, sur la télévision privée Nova.