Un film pour terroristes arabes produit en Tchéquie ?

Attaque terroriste à New York

Suite à une commande, une firme tchèque aurait enregistré et polycopié, sur CD-ROM, un film qui contiendrait des instructions destinées à des terroristes arabes. Plus de détails avec Omar Mounir.

Selon les informations de la télévision et la presse écrite, les faits se présentent ainsi : La firme tchèque GZ. Digital Media aurait enregistré sur CD-ROM et polycopié en 2.500 exemplaires, moyennant au moins 20.000 dollars, un film parlant l'arabe et réalisé à Aman en Jordanie. Le quotidien Lidove Noviny précise que la commande provient d'un citoyen tchèque qui aurait des liens familiaux directs dans des milieux arabes radicaux. L'exécution de la commande date du début d'octobre, soit à peine trois semaines après le coup du World trade Center. Mais c'est le contenu du film aussi bien que son montage qui auraient éveillé les soupçons des responsables de la firme GZ. Digital Media. Les images représentaient, par exemple, des centrales nucléaires américaines. Et les services de renseignement tchèques se demandent s'il ne s'agirait pas d'instructions destinées à des terroristes dispersés dans le monde, et si les infrastructures filmées ne seraient pas des objectifs pour terroristes. A part cela, le film paraît propagandiste dans le style Ben Laden. Des séquences de l'attaque des deux fameuses tours alternent avec des offensives de soldats américains et israéliens. La politique de Washington est qualifiée d'agression contre le monde islamique. Cependant, le commentaire condamne la violence, refuse que les musulmans en soient la source, impute le terrorisme à Israël comme aux Etats-Unis, et souligne que les fondamentalistes musulmans ne font que défendre leurs pays. Il anticipe sur la guerre d'Afghanistan décrite en tant que cause future d'une troisième guerre mondiale et de la chute des Etats-Unis. Selon la police, la propagande, en elle-même, n'est pas un acte délictueux. Les policiers se sont surtout attachés à savoir si les faits ne seraient pas constitutifs d'offense d'ordre xénophobe, racial ou confessionnel. La réponse serait non, d'après la présidente de la police tchèque, Ivana Zelenakova. Lubos Kropacek, orientaliste de la Faculté de lettres à Prague, après avoir visionné le film pour la télévision tchèque, a déclaré que les faits, même sortis de leur contexte, y sont présentés comme d'usage dans les pays arabes, et qu'il n'y est fait aucunement appel à la violence. Il a ajouté que le film est destiné aux Arabes de Tchéquie.

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture