Un Français candidat sur une liste tchèque aux premières élections européennes du pays

r_2100x1400_radio_praha.png

Silvano Pedretti est un Français d'origine italienne installé en République tchèque depuis une dizaine d'années. A 40 ans, il se trouve si bien à Prague qu'il a décidé de se présenter aux prochaines élections européennes sur une liste tchèque. Il a raconté au micro de Radio Prague comment il était arrivé dans la capitale tchèque.

"Je suis arrivé la première fois pour m'installer en août 1993, suite à l'association que j'ai faite puis en tant que co-président de la société Orco, qui est devenue l'un des leaders de l'immobilier en Europe centrale."

Qu'est-ce qui vous a attiré à Prague?

"C'était une combinaison de plusieurs choses. C'était un pays émergent à proximité immédiate de la France. Je suis du Territoire de Belfort, et quand vous regardez une carte, Prague est à 400 km à vol d'oiseau, c'est très proche. Et puis, on peut ajouter à cela la culture tchèque, et le potentiel du pays, puisque c'était la quatrième puissance européenne avant la seconde guerre mondiale."

Pourquoi la politique?

"Après plus de 15 ans dans l'immobilier, je savais qu'à l'aube de mes 40 ans je changerais d'activité et j'ai pris la décision l'année dernière de me lancer dans la politique, avec différentes voies. La première étant de créer EC2009, qui est un petit mouvement européen qui j'espère deviendra grand dans tous les pays européens, parce que la politique européenne m'intéresse. Et puis j'étais depuis quelques mois voire quelques années en discussion avec Jan Kasl, ancien maire de Prague, fondateur d'Evropsti Demokrate, pour me positionner en tant que candidat sur une liste européenne"

Pourquoi sur une liste tchèque?

"Ce qui m'intéresse, peut-être parce que fils d'immigrés italiens, Français, marié à une Tchèque, je dirais, quand on me pose la question que je suis Européen plus qu'Italien, Français ou Tchèque. Je me sentais prêt pour être candidat sur une liste, il se trouve que c'est une liste tchèque qui s'appelle 'Cesky uspech'. Pourquoi sur cette liste? Parce que je me sens proche des idées de Jan Kasl et aujourd'hui de celles des têtes de liste, des idées de centre qui ont une ouverture d'esprit, qui prône un certain libéralisme mais avec une protection sociale, si on devait faire un bref résumé."

"Dès l'instant où on travaille en Europe, on efface les frontières et donc si on efface ces frontières au niveau des visas, au niveau économique et au niveau fiscal, pourquoi ne pas les effacer au niveau éligibilité?"