Un livre qui réveille les démons du passé

r_2100x1400_radio_praha.png

Trois ans de prison avec sursis de cinq ans et deux millions de couronnes d'amende. Tel est le verdict qui frappe un éditeur tchèque ayant publié Mein Kampf d'Adolphe Hitler. Vaclav Richter fait le point.

L'éditeur Michal Zitko avait fait traduire en tchèque et a publié Mein Kampf en mars de cette année. Il a distribué parmi les libraires tchèques 106 000 exemplaires de ce livre fondamental du nazisme allemand. Selon les juges, il s'est rendu coupable de propagation d'idéologies racistes et attentatoires aux droits de l'homme. Le président de la cour, Rudolf Sidlo, a souligné que Mein Kampf propage le fascisme et l'antisémitisme sous une forme plus monstrueuse que les autres ouvrages du genre. Parmi les charges qui pèsent sur l'accusé il y a avant tout le fait que le texte de Hitler a été publié sans un commentaire sur les dangers de l'idéologie nazie. L'éditeur n'y a ajouté au dernier moment qu'une préface jugée insuffisante et par les enquêteurs et par les spécialistes. "Si c'était une édition critique, elle ne scandaliserait personne," estime Alena Miskova de la Faculté des sciences sociales de l'Université Charles de Prague. Les deux millions d'amende pour l'éditeur deviennent moins impressionnants quand on prend en considération le fait que les recettes de la vente du livre se chiffrent à sept millions de couronnes. C'est ce qu'affirme, au moins, Ilona Horska, procureur général. L'avocat de l'accusé, Tomas Sokol, qui a fait appel sur le champ, refuse de tels arguments et souligne qu'il n'y a rien de criminel dans le fait de gagner de l'argent en République tchèque. L'accusé Michal Zitko a protesté contre la pénalisation de son acte déjà en juin dernier. Il a présenté le livre comme un simple document historique et qualifié d'arbitraires les mesures prises contre lui. "On est en train d'établir dans ce pays une liste des livres interdits", a-t-il déclaré. Toujours est-il que Mein Kampf a été publié après la Seconde Guerre mondiale dans une vingtaine de pays. Ce n'est que cette fois-ci cependant qu'il est paru dans une version intégrale et sans commentaire.