Une destination touristique intéressante : la commune de Kuks

Kuks, photo: CzechTourism

Nous en avons déjà parlé dans notre rubrique touristique, mais comme je m’y suis rendu récemment, un peu par hasard, je vous propose de faire une ballade dans la commune de Kuks qui se trouve au nord-est de la Bohême. Pourquoi ? Parce que j’y ai découvert plein de choses qui pourraient intéresser les touristes. Ce sera donc le sujet de notre guide de cette semaine.

Kuks, photo: CzechTourism
C’est en me rendant à Žacléř, à quelques kilomètres de la frontière polonaise dans le nord-est de la Bohême, que j’ai eu l’idée de faire un détour, à quelques kilomètres de Stará Paka, pour passer par Kuks, commune dont le nom est bien connu aussi bien en Tchéquie qu’à l’étranger. J’en avais entendu parler avec admiration et j’étais donc curieux de savoir ce que cette localité pouvait offrir au touriste. Tout d’abord, il y a son nom qui n’est vraiment pas courant : Kuks, qui s’est appelé aussi Kukus ou Kux. Le nom provient probablement du vieil allemand et sa signification serait en relation avec une certaine partie du produit de la mine. D’après d’autres sources, il pourrait s’agir de l’appellation des restes de la fonte des métaux. Avec ces explications on arrive tout de suite à l’origine de la localité qui comporte deux étapes historiques : celle de l’extraction du minerai d’or, on pourrait plutôt parler de « lavage », et celle de l’art baroque et de la gloire de la station thermale locale.
Kuks, photo: Martina Schneibergová
On parle souvent du château de Kuks, l’un des plus vastes en Bohême du Nord. Pourtant, ce « château » n’en est pas un en vérité, car il s’agit d’un ancien hôpital, plutôt un hospice qui avait été construit sur l’ordre du seigneur des lieux, le puissant comte František Antonín Špork. Ce dernier s’est rendu célèbre en tant que mécène des arts, éditeur de livres, grand amateur de chasse et propriétaire des bains locaux. A ce sujet, le châtelain de Kuks, Libor Švec :

« A cette époque, Kuks était connu seulement pour ses sources minérales. Le comte Špork s’était fixé comme objectif de faire de Kuks une station thermale d’une renommée mondiale. Il y est parvenu, car Kuks, au début du XVIIIe siècle, était plus célébre que Karlovy Vary ou même Spa en Belgique. »

Ainsi donc, dans la vallée très peu peuplée de l’Elbe, le comte a ordonné la construction d’un grandiose ensemble de bains et bâtiments religieux richement décorés de sculptures. L’urbanisation de la localité a été divisée en deux parties : sur la rive gauche ont été construits les bâtiments destinés à la vie de société, alors que la rive droite fut réservée à la vie spirituelle. Ce fut le château de Kuks, donc l’ancien hôpital dont nous avons parlé qui fut, peut-être, l’objet du plus de décoration. Aujourd’hui, son lapidaire abrite les originaux des œuvres d’un des plus grand sculpteurs tchèques de l’époque, Matyáš Bernard Braun. Aux temps du comte Špork et de l’épanouissement de Kuks, Braun n’était encore qu’un jeune sculpteur de talent et le comte lui donna sa chance en le chargeant de décorer en statues et groupe de sculptures le vaste hôpital et les bâtiments des bains. Aujourd’hui, le public ne peut admirer que les copies des œuvres de Braun, mais celles-ci attirent quand même tous les ans des dizaines de milliers de visiteurs. Je dois dire qu’elles m’ont fait une grande impression, connaissant pourtant les magnifiques statues de Braun, à Prague ou dans d’autres localités. Le châtelain de Kuks nous a présenté l’une des plus belles statues de Kuks. On l’écoute :

L'allégorie de la Religion, photo: Site officiel du Hôpital de Kuks
« Sur la terrasse se dresse la statue de l’allégorie de la Religion dont on dit qu’elle est probablement la plus belle statue baroque en Tchéquie. Si vous vous représentez qu’à l’origine c’était un bloc de grès de cinq tonnes et que vous contemplez, aujourd’hui, les fines draperies et les ailes élancées, vous devez reconnaître que c’est vraiment une œuvre unique, un travail de maître. Ce qui est encore très intéressant ici, et qui reste vraiment dans la mémoire de chaque visiteur, à l’entrée ou à la sortie, ce sont les statues des Vices et des Vertus. »

Ce qui m’a encore intéressé à Kuks, c’est le tombeau du comte Špork qui se trouve dans le sous-sol de l’église locale. En effet, il n’est ouvert au public que depuis quelques temps et on peut y admirer une œuvre unique en son genre de Matyáš Bernard Braun. Plus de détail avec le chatelain de Kuks, Libor Švec, de nouveau:

Kuks, photo: CzechTourism
« Ce qui est vraiment unique ici, c’est la statue du Christ. C’est certainement la seule statue en bois du Christ de Matyáš Bernard Braun, ici à Kuks. En général elles sont toutes en grès. C’est une œuvre unique. Autrement, la crypte abrite 20 cercueils dont 17 sont sertis de fer forgé, mais celui du comte František Antonín Špork, le fondateur de toute la propriété, est en étain. »

Bethléem, photo: Prazak, CC BY-SA 3.0 Unported
C’est après la mort du comte que tout a changé à Kuks. Sa renommée s’est évanouie aussi vite qu’elle était apparue, en quarante ans seulement. Les héritiers du comte ne s’intéressèrent plus aux bains, la vie de la société de la région se déplaça ailleurs et aujourd’hui, seule une petite partie du vaste ensemble s’est conservée. Pour les amateurs de sculpture et surtout les admirateurs de Matyáš Bernard Braun, je recommanderais encore la galerie de statues en pleine air que l’artiste a réalisé pour le comte Špork, entre 1726 et 1733. La galerie n’est pas loin du château et porte le nom de son plus important groupe de sculptures : Bethléem. Si vous voulez vous rendre dans une magnifique région de la Bohême, et en plus de cela admirer les oeuvres d’un des plus grands sculpteurs du baroque tchèque, ce n’est pas difficile. De Prague vous prenez la route des Monts des Géants et direction Dvůr Králové. Une telle excursion peut vous remplir toute une journée de vacances à environ 150 km de la capitale. En plus de Kuks, nous vous recommandons aussi de visiter le zoo-safari de Dvůr Králové justement qui se trouve sur votre route. Alors bonne route et rendez-vous à l’écoute d’une nouvelle édition de notre guide touristique !

10
50.400854000000
15.889634900000
default
50.400854000000
15.889634900000