Une « école tchèque » ouvre ses portes à Paris

rozmanitost10.jpg

Nous en avons déjà parlé, sur Radio Prague : l'association Entract (Entre amis de la culture tchèque en France), créée en 2001 auprès du Centre tchèque de Paris, s'est fixé pour objectif de mettre en place, dans la capitale française, un enseignement systématique de la langue tchèque, destiné aux enfants bi- ou plurilingues. En renouant avec ses activités actuelles, qui trouvent un large écho à Paris, Entract ouvre, à partir du mois de mai, une « école tchèque », c'est-à-dire des cours de la langue tchèque hebdomadaires. Ceux-ci représentent l'unique opportunité pour les enfants tchèques de Paris de se former dans leur langue maternelle. Lucie Slavikova-Boucher est présidente d'Entract, une association de bénévoles.

« Jusqu'à présent, nous avons organisé des ateliers linguistiques, où le tchèque était enseigné à travers l'art plastique et la musique, ainsi que sous forme de conversation et des lectures. Au bout de trois ans, nous avons ressenti le besoin d'évoluer dans nos activités. Aussi, nous avons voulu répondre à la demande des parents eux-mêmes, dont les enfants grandissaient et qui nous demandaient de mettre en place une véritable école tchèque, en complément de ces ateliers artistiques. Les cours seront destinés aux enfants de 6 à 11 ans. Tout comme les enfants qui fréquentent nos ateliers linguistiques, les enfants inscrits sont issus des familles bilingues, des couples mixtes, des enfants d'origine tchèque dont les parents vivent en France. Pour l'instant, nous n'avons aucun enfant issu d'une famille française. Récemment, j'ai eu aussi une demande de la part de deux artistes tchèques qui sont venus travailler, pour un certain temps, en France et qui veulent inscrire leurs enfants scolarisés en République tchèque. »

Au total, vous avez combien d'enfants inscrits ?

« J'en ai seize, mais je pense que j'en aurai plus au mois de septembre. »

Les cours auront lieu une fois par semaine, le samedi. Quelles seront les matières enseignées ?

« Ce sera uniquement la langue tchèque : la lecture de textes et l'écriture. Ensuite, nous ajouterons un peu de littérature et un peu d'histoire, ainsi que la géographie à travers des monuments et lieux connus - discipline qui n'est pas forcément enseignée en République tchèque. La méthode d'enseignement sera particulière, avec une approche individuelle vis-à-vis de chaque enfant, étant donné que le niveau de connaissance de la langue tchèque sera inégal. Nous aurons donc une classe unique, où l'enseignement sera assuré par trois professeurs diplômées en République tchèque. Elles se partageront la classe et prendront en charge des enfants en fonction de leur âge et de leur maîtrise de la langue. »