Une légende du tennis féminin évolue de nouveau sur les courts de Prague

Martina Navratilova, photo: CTK

Martina Navratilova, une phénoménale joueuse de tennis d'origine tchèque naturalisée aux Etats-Unis, ne compte pas encore « pendre sa raquette », comme on dit en tchèque. Avec la Tchèque Barbora Strycova, elle participe au double du tournoi international qui vient de commencer dans la capitale tchèque, Prague Open. Célébrité du tennis mondial, elle a été la proie des journalistes, lors d'une conférence de presse avant l'ouverture du tournoi.

Martina Navratilova, photo: CTK
Martina Navratilova ? « Un peu plus lente sur les courts, un plus plus de rides, un peu moins de muscles, un postérieur un peu plus volumineux et la volonté de reprendre sa nationalité tchèque en plus de l'américaine. » C'est un peu ainsi que la championne s'est caractérisée, lors de la conférence de presse. Après un peu d'entraînement sur le court central de l'île de Stvanice, le temple du tennis pragois, Martina Navratilova déclarait, tout à son aise, que cela faisait vingt ans qu'elle n'avait pas joué dessus. A Prague, elle respire mieux, il lui semble que tout le pays respire mieux. On peut en être fier, on n'a plus honte... Rappelons que Martina Navratilova a évolué, pour la dernière fois, sur les courts de tennis de l'île de Stvanice en 1986, quand elle représentait encore l'ancienne Tchécoslovaquie communiste dans la Coupe de la Fédération. Aujourd'hui, la quarantaine passée, où trouve-t-elle encore de l'inspiration pour participer à un grand tournoi international ?

Martina Navratilova, photo: CTK
« Surtout pour montrer la joie de jouer au tennis ! Peut-être aussi, pour inspirer les gens à jouer au tennis ou pratiquer un autre sport et améliorer leur condition physique, ou peut-être encore pour écrire ce roman auquel ils pensent depuis des années et n'ont toujours pas l'audace de le faire. En un mot, inspirer les gens à vivre plus leur vie. Moi, je fais exactement ce que je veux faire, j'aime cela et, en fait, j'ai la chance de pouvoir le faire. »

Qu'est-ce qui manque le plus à Martina Navratilova aux Etats-Unis ? Une moutarde tchèque un peu spéciale... Autrement, elle est fâchée contre le président américain, mais aussi son homologue tchèque. Pourquoi contre le chef de l'Etat tchèque ? En raison de la position de Vaclav Klaus envers l'homosexualité. Selon Martina Navratilova, il faut faire une différence entre une opinion personnelle et celle d'un président : « Je ne peux quand même pas être d'accord, quand il ne me reconnaît pas comme un être humain à 100 %, et quand il affirme que mon rapport n'est pas aussi équilibré que le sien. » Martina Navratilova n'a jamais caché son homosexualité, alors que Vaclav Klaus a opposé son veto à l'adoption de la loi sur le partenariat enregistré. La championne est-elle nerveuse, à la veille de Prague Open ?

« On est toujours nerveux. A partir du moment où l'on n'est pas nerveux, cela veut dire que l'on n'a rien à perdre, que cela ne vaut pas la peine, en fait de jouer un tournoi de tennis. »