Une répétition de la police avant la première de septembre

r_2100x1400_radio_praha.png

Les assises du FMI et de la Banque mondiale ne commenceront, à Prague, qu'à la fin de septembre, mais jeudi, à l'ancien aéroport militaire de Milovice, en Bohême centrale, la police tchèque et les militants anti-FMI se sont déjà affrontés...

Les assises du FMI et de la Banque mondiale ne commenceront, à Prague, qu'à la fin de septembre, mais jeudi, à l'ancien aéroport militaire de Milovice, en Bohême centrale, la police tchèque et les militants anti-FMI se sont déjà affrontés... Fictivement, bien sûr. D'un côté, une majorité écrasante de policiers des unités de l'intervention, blindés et armés, de l'autre côté, des étudiants des écoles policières dans le rôle des manifestants, eux, trois fois moins nombreux. Or, selon le chef de la police, Jiri Kolar, dans la réalité, les forces de l'ordre seront minoritaires. Stanislav Gross, ministre de la Défense qui, lui aussi, a assisté à la démonstration de Milovice, affirme que cette fois-ci, la police sera plus indulgente envers les manifestants que d'habitude. "Si, lors d'une manifestation autorisée, quelqu'un exprime tranquillement son opinion, personne ne lui fera rien", a dit le ministre. L'exercice militaire terminé, les "manifestants" et les policiers se sont reposés en mangeant, tous ensemble, des saucisses, situation idyllique qui ne sera probablement pas à voir, fin septembre, dans les rues de Prague.

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture