Une visite de Harrachov, ville du verre et centre de ski

Harrachov

Une nouvelle tradition commence à s'établir en Tchéquie, celle des circuits touristiques consacrés à un produit spécifique de la région. Aujourd'hui, j'aimerais vous amener au nord de la Bohême où la route du verre est en train de naître, et va dépasser les frontières, en direction de l'Allemagne et de la Pologne. Notre ballade nous conduira, aujourd'hui, à Harrachov, ville du verre et important centre de ski.

Nous commençons notre excursion dans la verrerie Novosad, deuxième plus ancienne en République tchèque. C'est le maire de Harrachov, M. Vaclav Zeithamel, qui nous souhaite la bienvenue:

Mumlava, photo: Pavel Pacovský
"Avec ses 1700 résidants, Harrachov est la plus petite ville en République tchèque. Or, en saison, l'hiver, le nombre de ses habitants augmente jusqu?à à 10 000. Centre de ski réputé, Harrachov est situé au coin occidental des plus hautes montagnes tchèques, les monts des Géants, à une altitude de 680 mètres, dans la large vallée de la rivière Mumlava, entouré de tous les côtés des montagnes. Un village, Dörfi, s'y trouvait déjà au 17e siècle, rebaptisé au début du 18e, Harrachov, d'après ses propriétaires, les comtes Harrach."



Avant de devenir un centre de ski et de sports d'hiver recherché, Harrachov était réputé pour la fabrication du verre. C'est ici, que la tradition du verre soufflé, taillé, gravé, peint et autrement décoré, est née. Les débuts de la production du verre dans cette région remontent au 14e siècle. La production se concentre, aujourd'hui, dans la verrerie Novosad et fils. Le guide, Herbert Burger, pour nous la présenter:

Harrachov
"La première mention écrite, sur une verrerie édifiée à Harrachov, date de 1712. La famille Harrach la possédait, entre 1763 et 1943. En 1948, la verrerie a été nationalisée. Depuis 1993, elle appartient à Frantisek Novosad, verrier, qui l'a achetée et privatisée. Le verre de Harrachov a toujours eu un renom mondial, grâce aux technologies uniques de fusion et au haut niveau artisanal du traitement manuel. Entre 1800 et 1890, la verrerie employait 400 verriers. De nos jours, moins de 200 personnes y travaillent, jour et nuit. La température des fours à gaz atteint 1100 degrés. Ce sont de grands fours à pots, capables de contenir 200 kg de matière première servant à la fabrication du verre. L'avantage de ces fours est que dans chaque pot on peut fondre le verre d'une autre couleur. Les verriers travaillent de 6 à 14 heures, ensuite, c'est le tour des fondeurs. Les fours sont chargés de composition vitrifiable fondue à une température de 1450 degrés. Le mélange se compose de sables verriers, du calcin, de déchets, de la soude, du carbonate, de la chaux, et du baryum. Pour obtenir le verre coloré, on y ajoute des oxydes métalliques, dont le cobalt qui donne la couleur bleue, le sélénium qui colore le verre en rose, l'or qui est à l'origine de la couleur rouge. La composition, une fois fondue, donne naissance au cristal de baryum, étincelant et limpide, qui sert à la fabrication des fameux produits de cristal de Bohême - coupes, verres, vases, objets décoratifs, et surtout les lustres de cristal mondialement réputés. A noter que les lustres ont été, au 18e siècle déjà, exportés en Amérique. Les pays arabes sont, à l'heure actuelle, parmi les premiers importateurs du cristal de Bohême."

La fabrication manuelle du verre s'est maintenue dans la verrerie de Harrachov. Son atelier de taille est le plus ancien dans le monde. Les procédés de fabrication n'ont guère changé, depuis les 300 ans. La statue de saint Florian, patron des verriers, se dresse toujours au milieu du hall principal, veillant à ce que les fours ne s'arrêtent jamais, et que les verriers ne soient pas privés de leur travail... Les technologies sont à un niveau plus élevé, mais la chaleur rayonnante, dans laquelle les verriers travaillent est la même, ainsi que le bruit accompagnant le soufflage au moule...

Les touristes, curieux de se familiariser avec la production du verre, peuvent visiter la verrerie ouverte au public, de 9 à 13 heures, ainsi que le musée du verre tout proche. Un magasin vendant à des prix intéressants toute la gamme des produits fabriqués ici entre aussi dans le complexe de la verrerie...

Harrachov, photo: CzechTourism
La ville de Harrachov attire les visiteurs également par ses terrains de ski, ses possibilités de loisirs et de sports d'hiver. Harrachov est réputé par son complexe de 5 tremplins de saut à ski. Le plus grand de ces tremplins a été le théâtre de la Coupe mondiale de sauts à ski, en 1983, et en 1992. Le prochain championnat sera disputé à Harrachov, en 2002, et la ville s'y prépare déjà. Harrachov possède nombre de pistes de ski et de téléphériques. Les amateurs du ski de fond apprécient une piste de 50 kilomètres, bien entretenue et élargie d'année en année.

Quant aux sports d'été, Harrachov offre de nombreuses possibilités de passer des vacances activement. Les visiteurs ont à leur disposition des vélos, des courts de tennis, des terrains de golf, une rampe pour le bungee jumping, une piscine naturelle et, depuis 1999, le club Golf Harrachov. On peut y pratiquer, bien sûr, le tourisme montagnard, le cyclotourisme, la descente des rivières, les promenades à cheval, mais aussi le vol en parachute. Les capacités d'hébergement sont nombreuses, depuis les hôtels, jusqu'à la possibilité de louer un chalet ou loger chez l'habitant.

L'église Saint-Venceslas
Lors d'une promenade, on ne passe pas inaperçu la chapelle Saint-Elisabeth, avec une cloche en verre de 1915, et l'église Saint-Venceslas en style Empire, avec une riche décoration en verre fabriqué à Harachov, dont surtout les lustres et l'autel.

Une particularité de Harrachov - le chemin de fer à crémaillère, l'un des rares à être toujours en service, classé, en 1992, monument culturel, et qui procure un beau voyage à travers le paysage romantique des monts des Géants. Ce chemin de fer, reliant Harrachov à Tanvald, est le plus raide en Tchéquie: sur 7 kilomètres de longueur, la différence d'altitude à surmonter est de 235 mètres. Pendant le voyage, on passe par 4 tunnels, d'une longueur totale de 1500 mètres.

10
50.775438600000
15.425384300000
default
50.775438600000
15.425384300000