Václav Svěrkoš, dernier Tchèque en Ligue 1, a inscrit son premier but

Václav Svěrkoš

Václav Svěrkoš a disputé son deuxième match sous son nouveau maillot du FC Sochaux, dimanche, contre le Paris Saint-Germain. L’attaquant international tchèque a inscrit à cette occasion son premier but en Ligue 1 sans toutefois empêcher la défaite de son équipe au Parc des Princes (1-2).

Václav Svěrkoš a disputé son deuxième match sous son nouveau maillot du FC Sochaux, dimanche, au Parc des Princes. Bien qu’auteur de son premier but en Ligue 1, l’attaquant international transfuge cet hiver du Banik Ostrava n’a pu empêcher la défaite de son équipe (1-2) face au Paris Saint-Germain. Un revers qui laisse les Sochaliens à la 18e place au classement en position de premier reléguable. Et plus que son but, c’est ce que retenait Václav Svěrkoš à l’issue du match, comme il l’a confié au micro de Philippe Boudoux :

« C’est super, ce but me fait bien entendu très plaisir. Mais il ne sert à rien ce soir puisque nous ne ramenons même pas un point. Nous n’avons pas bien joué en première mi-temps et c’est dommage. Plus que mon but, ce qui est important dans notre situation, c’est d’engranger des points. Mais encore une fois, vu la qualité de notre jeu en première mi-temps, on ne méritait pas mieux, car Paris aurait pu marquer deux ou trois buts de plus. »

L’entraîneur sochalien Francis Gillot s’est, lui, félicité des progrès réalisés par Václav Svěrkoš depuis son premier match contre Saint-Etienne la semaine dernière. Il espère beaucoup de son entente avec le prometteur attaquant turc du club, Melvut Herding, même s’il se veut encore patient avec son joueur tchèque :

« On a vu par rapport à la semaine dernière qu’il montait en rythme. Il était beaucoup plus en jambes que contre Saint-Étienne même s’il a encore beaucoup de travail à faire, notamment dans les automatismes avec Melvut. Mais je pense qu’ils sont complémentaires et qu’ils ont la possibilité de faire une bonne fin de saison. Pour cela, il faudra aussi qu’on leur donne des ballons. Or, je trouve qu’on a été un peu tendres dans les dernières passes aujourd’hui, on n’a pas su les ajuster. Mais si on veut qu’un buteur marque, ce sont des choses qu’il faut réussir. On va donc travailler dans ce sens-là. »

A noter que depuis le prêt officialisé la semaine dernière de Pavel Fořt de Toulouse, où il ne jouait pas, au Slavia Prague, Václav Svěrkoš sera l’unique joueur tchèque à évoluer dans le championnat de France jusqu’à la fin de cette saison.