Vente d'enfants : la République tchèque est aussi concernée

Photo: Policie CR

La police tchèque a déjoué une tentative de vente d'un enfant à l'étranger. L'enquête a révélé qu'il ne s'agissait pas d'un cas isolé dans le pays.

Trois hommes de Cheb, ville de Bohême de l'Ouest près de la frontière allemande, ont été arrêtés au moment où ils s'apprêtaient à vendre un bébé de 10 mois en Grande-Bretagne pour une somme de 100 000 euros. La police les a inculpés de préméditation de vente d'enfant, un crime passible d'une peinte allant jusqu'à 8 ans de réclusion. L'un des hommes était le père de la petite fille. Il se défend en affirmant avoir préparé une escroquerie : il voulait encaisser l'argent mais garder l'enfant, informe le porte-parole du Département de lutte contre le crime organisé qui s'occupe de l'affaire. La fouille du domicile des hommes inculpés a toutefois révélé l'existence de documents falsifiés, dont l'acte de naissance du bébé.

Les enquêteurs vérifient s'il s'agissait d'un cas isolé de vente d'enfant. Les indices de ce qu'il existe des intéressés en Grande-Bretagne pour l'achat d'enfants de Tchéquie ont été signalés il y a déjà 4 mois : le directeur d'un foyer de l'enfance de la ville d'As, non loin de Cheb, a reçu la visite de journalistes britanniques qui lui avaient demandé qu'est-ce qui se passerait si quelqu'un voulait acheter un enfant en Tchéquie. Le directeur leur a expliqué comment il fallait procéder pour adopter un enfant.

La vente d'enfant dans la région de la Bohême de l'Ouest n'est pas une affaire méconnue de la police. Depuis 1995, elle a enquêté sur neuf soupçons de tentative de vente de nouveaux-nés. A ce jour, trois femmes ont été condamnées pour organisation de vente illégale de leurs nouveaux-nés vers l'étranger. Ces cas sont cependant beaucoup plus fréquents, dit Marie Vodickova du Fonds d'enfants menacés :

« Les enfants vendus chaque année à l'étranger se comptent par dizaines, mais il est difficile de le prouver. Souvent, il s'agit de destins tragiques - ces enfants finissent entre les mains de pédophiles ou dans l'industrie pornographique. »

Le plus récent cas de tentative de vente de la petite fille de 10 mois en Grande-Bretagne a eu une fin heureuse : grâce à l'intervention rapide de la police, le trafic a été déjoué et la santé du bébé n'a pas été mise en danger.