Vol du siècle dans une agence de transport de fonds

r_2100x1400_radio_praha.png

Samedi dernier, l’agence de transport de fonds G4S Cash Services a été dévalisée. Butin record pour les auteurs du casse : plus de 560 millions de couronnes, soit dans les 21 millions d’euros. Un vol qui s’est déroulé le plus simplement du monde.

Frantisek Prochazka, photo: CTK
La matinée de samedi dernier ne présentait rien d’anormal dans le quartier pragois de Zizkov où se trouve l’une des succursales de l’agence de sécurité et de transport de fonds G4S Cash Services. De temps en temps, une camionnette VW Transporter aux couleurs de la société entrait ou sortait du garage souterrain du bâtiment. Pourtant, une camionnette du même type a quitté le garage avec plus de 560 millions de couronnes à son bord pour être retrouvée vide, dimanche soir, dans le quartier voisin de Liben, tout près de la centrale de la société. C’est seulement dimanche, peu après midi, que les employés de la succursale de Zizkov ont appelé la police pour lui annoncer que le coffre fort avait été dévalisé. Un vol réalisé en douceur, à la différence de ce qui était le casse du siècle jusqu’à maintenant, quand des braqueurs armés et déguisés en policiers avaient attaqué un fourgon de transport de fonds dans le sixième arrondissement de Prague. C’était en septembre 2002 et le butin était de 153 millions de couronnes. La police vient de classer l’affaire, après une enquête sans succès.

Le suspect aurait utilisé son propre véhicule, du même type que les camionnettes de la société, et aurait été aidé par un complice. En effet, même en billets de 5000 couronnes, le demi-milliard pèse plus de 100 kilos. Comme la somme représentait les recettes collectées dans les grandes surfaces, il s’agissait plutôt de petites coupures et le butin devait être encore bien plus lourd. La police a lancé un avis de recherche et diffusé le signalement du suspect. Elle pense que Prochazka a peut-être planifié son coup bien à l’avance en se faisant employer par l’agence. Jiri Kamenik, président de l’Association des agences de sécurité, est d’un autre avis :

« Dans de telles localités où l’on compte de grosses sommes, les mesures de sécurité sont rigoureuses avec l’emploi de technologies sophistiquées. Il ne peut s’agir que d’une personne qui s’y connaissait et qui était digne de confiance. D’après moi, il s’agit plutôt de la défaillance d’un individu. »

L’agence G4S Cash Services est couverte par l’assurance, mais elle a quand même mis à prix la tête du voleur pour deux millions d’euros. La police est avare en informations, car beaucoup de questions se posent sur la facilité du casse, mais on sait quand même que les frontières sont sous haute surveillance.