Y avait-il de la brutalité dans les rues de Prague en septembre ?

r_2100x1400_radio_praha.png

A plus d'un mois des manifestations contre les assises du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale, fin septembre à Prague, l'inspection du ministère de l'Intérieur enquête sur le cas d'un policier qui aurait intervenu brutalement contre des manifestants. Les inspecteurs appuient leur enquête sur une série de photos montrant un civil, identifié plus tard comme agent de police, attaquer des manifestants avec un bâton de bois. Selon le chef du bureau, Mikulas Tomin, les photographies ne sont pas suffisamment probantes et tout dépend de l'audition des témoins. A l'heure actuelle, apprend-on du ministère de l'Intérieur, trois autres plaintes sont encore examinées. Comme l'enquête reste ouverte, le patron de l'Intérieur, Stanislav Gross, refuse de se prononcer. Il a pour autant laissé entendre qu'au cas où les délits des policiers seront prouvés, ceux-ci seront punis sévèrement.

Auteur: Jan Uhlir
lancer la lecture