30 ans depuis les dernières élections tchécoslovaques qui ont conduit à la fin de l'État commun

Le élections législatives des 5 et 6 juin 1992 marque le début du dernier acte de l'État commun.

Le Mouvement pour la Slovaquie démocratique (HZDS) de Vladimír Mečiar a remporté une victoire écrasante du côté slovaque et a formé une coalition avec le Parti post-communiste de la Gauche démocratique et le Parti national slovaque nationaliste. Tous ces partis ont soutenu la partition de la Tchécoslovaquie.

Côté tchèque, le Parti démocratique civique (ODS) l'a emporté avec le slogan « État commun ou division ». Václav Klaus et d'autres dirigeants de l'ODS ne se sont pas opposés à la fin définitive de la Tchécoslovaquie promue par les politiciens slovaques. Les élections de juin, il y a 30 ans, marquaient le début de la fin de l'État commun. Le 1er janvier 1993, deux États indépendants ont été créés - la République tchèque et la République slovaque.