A Prague, au bord du Rhône

'Na břehu Rhôny', photo: Soňa Jarošová
0:00
/
0:00

Situé sur les quais de la Vltava en dessous de la colline de Vyšehrad, le bar à vin « Na břehu Rhôny », (Au bord du Rhône) est un endroit actuellement très à la mode à Prague. Il y faut réserver sa table plusieurs jours à l’avance, et pour cause : outre des vins de la région de la vallée du Rhône, les propriétaires du bar qui fait également boutique, deux amis tchèques amoureux de la Provence, importent une culture et une philosophie françaises de cette boisson. Les connaisseurs viennent apprécier, les curieux viennent découvrir. Radio Prague vous emmène faire un petit tour au bord du Rhône, qui coule désormais au cœur de l’Europe.

'Na břehu Rhôny', photo: Soňa Jarošová
La genèse de cette petite entreprise est plutôt atypique du milieu du commerce des vins. A son origine se trouve une association qui organise, depuis une trentaine d’années, des séjours culturels et éducatifs pour enfants et adolescents, entre autres dans le sud de la France. Karel Karafiát et Filip Hotový, les fondateurs de la société d’importation de vins baptisée ‘Pas à pas’ sont donc deux amis d’enfance qui parcourent la Provence depuis leur plus jeune âge ; d’abord comme simples participants, puis en tant qu’animateurs, jusqu’à prendre un beau jour la direction de l’association. Karel Karafiát :

« Quand on dit ‘Provence’, cela évoque en moi le soleil, une lumière magnifique, le calme, les parfums, le mistral et un bon vin que l’on accompagne simplement avec du pain, de l’huile d’olive ou avec du saucisson. Mais c’est surtout un rythme de vie complètement différent du nôtre. »

'Na břehu Rhôny', photo: Soňa Jarošová
L’affection pour le pays et les fréquents voyages ont engendré un profond amour du vin local, ainsi que des relations amicales avec les producteurs. Toutefois, au départ, les deux amis ne songeaient nullement à se lancer dans les affaires. Karel Karafiát :

« Ce n’était pas notre travail rêvé, à la base. Ça s’est fait de façon naturelle : au début, nous emportions du vin pour nous-mêmes, ensuite des amis à nous ont voulu que nous leur en ramenions, jusqu’à ce que nous nous retrouvions dans la voiture avec une quantité de vin dépassant la limite autorisée. Donc, le seul moyen, c’était d’essayer de commercialiser ce vin. Et pour l’instant, on dirait que ça marche. »

D’autres facteurs contribuent à ce que « ça marche ». Des détails qui en réalité n’en sont pas et auxquels les Tchèques sont peu habitués dans leurs bars et restaurants, comme par exemple, une carafe d’eau sur chaque table. Collaboratrice et collègue des propriétaires, Petra Coufalová poursuit :

'Na břehu Rhôny', photo: Soňa Jarošová
« Nous avons des vins en bouteille, mais nous avons aussi des vins ‘bag in box’. En plus, nous avons un système assez original, parce que c’est une sorte de libre-service, c’est-à-dire que vous pouvez vous servir vous-mêmes. Les ‘bag in box’ sont dans les frigidaires, vous prenez un verre, vous choisissez le vin que vous préférez, et sur un bout de papier, vous faites des marques en fonction de ce que vous avez bu. Nous vous faisons confiance. C’est ce qui est assez exceptionnel. Les gens sont souvent très surpris et étonnés, et en même temps ça nous fait de la publicité… Donc oui, c’est vrai qu’en ce moment, chaque soir, il y a du monde ! »

Pour accompagner le vin, saucissons, fromages, rillettes ou olives sont proposés avec du pain et du sel aux herbes, ainsi que des quiches ou des terrines. En saison, des soirées huîtres ont également lieu. Par ailleurs, des dégustations sont régulièrement organisées : par région, par domaine et par cave, également parfois en présence de vignerons français, dont les photographies signées et encadrées décorent le mur peint à la main. Petra Coufalová développe :

'Na břehu Rhôny', photo: Soňa Jarošová
« Nos vignerons sont des gens très sympathiques ! Le plus souvent, il s’agit de petits producteurs indépendants, leurs vignes familiales s’héritent depuis des siècles. Beaucoup de nos vins sont biologiques ou biodynamiques. Les vins biodynamiques, c’est un peu de la magie ! C’est une façon de cultiver la vigne, ce n’est pas tout à fait bio, mais il y a des procédures un peu magiques et rituelles qui tiennent du calendrier lunaire. »

'Na břehu Rhôny', photo: Soňa Jarošová
L’une des devises de l’entreprise est de rompre avec l’idée que se font la plupart des Tchèques du vin français comme d’un produit de luxe, réservé aux nantis. Il y a donc un très grand choix de bons vins au verre à des prix tout à fait abordables, tout comme un éventail de grands crus pour satisfaire les clients les plus exigeants. C’est aussi cela qui crée l’atmosphère du lieu : un rythme de vie provençal et chaleureux règne dans la petite boutique et vous gagne. Ajoutez-y un p’tit verre de muscat fruité suivi d’un autre de côtes du Rhône… bref, que demande le peuple ?