Agnès de Bohême (1211-1282)

Agnès de Bohême, source: Centres tchèques/FDULS

Fille du roi Ottokar Ier de Bohême, de la dynastie des Přemyslides, elle a contribué à l’arrivée des franciscains en Bohême et a fondé, à Prague, un couvent et un hôpital ainsi que l’Ordre des chevaliers de la Croix à l’Étoile rouge, qui est le seul ordre religieux masculin fondé par une femme. Elle a été canonisée en 1989.

Agnès de Bohême, source: Centres tchèques/FDULS

Fille du roi Ottokar Ier de Bohême, de la dynastie des Přemyslides, elle a contribué à l’arrivée des franciscains en Bohême et a fondé, à Prague, un couvent et un hôpital ainsi que l’Ordre des chevaliers de la Croix à l’Étoile rouge, qui est le seul ordre religieux masculin fondé par une femme. Elle a été canonisée en 1989.

Huit cents ans d'histoire au couvent Sainte-Agnès à Prague

Le couvent Sainte-Agnès (Klášter svaté Anežky) est un îlot de paix en plein cœur de la capitale tchèque. Construit à partir de 1233, c’est la première bâtisse gothique de Prague, une ville qui prend alors une certaine importance à mesure que se renforce le pouvoir des rois de la dynastie des Přemyslides. Après avoir accueilli plusieurs ordres monastiques, le couvent est désormais utilisé par la Galerie nationale comme centre d’exposition de l’art médiéval d’Europe centrale.

Le projet illustré "Les héroïnes tchèques" a été initié à l’occasion du centenaire de l’obtention du droit de vote par les femmes tchécoslovaques et du bicentenaire de la naissance de l’écrivaine Božena Němcová. Il s’agit d’un projet réalisé par Radio Prague International en partenariat avec les Centres tchèques et les étudiants de la Faculté Ladislav Sutnar d’art et de design de l’Université de Plzeň sous la direction de Renáta Fučíková.