Amélie et son Montmartre dans les cinémas tchèques

r_2100x1400_radio_praha.png

Retour, en ce début d'automne, du cinéma français et belge sur les écrans tchèques : avec Le fabuleux destin d'Amélie Poulain, attendu impatiemment par les cinéphiles tchèques, et Le roi danse. Les deux films qui viennent de sortir ne sont pas, pourtant, inconnus en République tchèque : ils ont été présentés en juillet dernier au Festival international du Film de Karlovy Vary. Avec succès, bien sûr. Quant à "Amélie", le mot succès n'est même pas assez fort, le film a littéralement subjugué le public, mais aussi le jury qui lui a attribué le Grand Prix. Son réalisateur, Jean-Pierre Jeunet, n'aime pas aller dans des festivals, c'était donc Isabelle Nanty, l'une des vedettes de son film, qui est venue à Karlovy Vary à sa place. Le roi danse de Gérard Corbiau a été présenté au festival par Boris Terral alias Lully, compositeur et chorégraphe privilégié de Louis XIV.

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture